L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Gemalto propose un module radio NB-IoT de 28 x 19 mm avec eSIM intégrée

Gemalto propose un module radio NB-IoT de 28 x 19 mm avec eSIM intégrée

Publié le 07 novembre 2018 à 12:29 par Pierrick Arlot        Sous-système Gemalto

Gemalto NB-IoT

Gemalto élargit sa gamme de modules de connectivité IoT avec le modèle Cinterion référencé ENS22 compatible avec les spécifications 3GPP NB-IoT Release 13/14. Apte à soutenir un débit de 27 kbit/s dans le sens descendant et de 63 kbit/s dans le sens montant, le module ENS22, qui était déjà disponible en Chine et qui est aujourd’hui proposé en Europe et dans la zone Asie-Pacifique, cible les applications IoT stationnaires qui émettent des données de façon sporadique comme les compteurs communicants et les dispositifs équipant la ville intelligente.

Aux dimensions de 27,6 x 18,8 x 2,7 mm et apte à fonctionner dans la gamme de température comprise entre -40°C et +85°C, le dernier-né de la famille Cinterion M2M dispose de mécanismes de sécurité jugés indispensables à l’heure où la croissance exponentielle du nombre de connexions NB-IoT (+90% par an en moyenne d’ici à 2025 selon Custom Market Insights) multiplie les risques de cyberattaques. Ainsi les modules ENS22 disposent en option d’une eSIM (embedded SIM ou SIM soudée au module IoT). Selon le groupe français, ces eSIM permettent l’authentification des dispositifs IoT, le chiffrement des données et la gestion sécurisée des connexions aux réseaux cellulaires. En outre, les certificats préinstallés simplifient la mise en relation avec les services dans le cloud grâce à l’authentification des principaux fournisseurs de plates-formes dans le nuage, ajoute Gemalto.

Pour une meilleure gestion des dispositifs sur le terrain au cours de longs cycles de vie, le module Cinterion NB-IoT permet aussi les mises à jour incrémentielles des logiciels de bas niveau over-the-air (FOTA), l’idée étant de modifier uniquement la partie de code qui nécessite une mise à jour. Avec, à la clé, une réduction des temps de transmission, de la consommation énergétique et de la bande passante.

« Gemalto a d'abord lancé sa plate-forme NB-IoT Cinterion en Chine, un marché qui tire l'expansion mondiale de la technologie NB-IoT pour la connectivité IIoT, indique Dan Shey de la société d’études ABI Research. Avec l'objectif agressif du gouvernement chinois visant à atteindre 600 millions de connexions NB-IoT au cours des prochaines années, Gemalto est bien positionné pour être un leader mondial dans le domaine du NB-IoT. »

On se rappellera que le groupe français avait annoncé il y a un an travailler avec Huawei et son entité semi-conducteur HiSilicon pour développer une nouvelle génération de modules NB-IoT associant niveau de sécurité élevé et sobriété énergétique. Avec la volonté de prolonger l’autonomie des appareils alimentés sur batteries jusqu’à dix ans.

Sur le même sujet