L'embarqué > Matériel & systèmes > Connectivité > Eolane a développé une passerelle LoRa pour capteurs Bluetooth Low Energy

Eolane a développé une passerelle LoRa pour capteurs Bluetooth Low Energy

Publié le 07 février 2018 à 11:26 par Pierrick Arlot        Connectivité Eolane

Gateway LoRa-BLE

Membre fondateur de l’alliance LoRa, l’entreprise de services industriels en électronique professionnelle Eolane, qui propose notamment des plates-formes de développement pour objets connectés compatibles avec la technologie de communication radio longue portée et basse consommation éponyme, a développé une passerelle Bluetooth Low Energy-LoRa.

Selon Les Carnets d’Eolane de janvier 2018, ce produit est censé réconcilier la disponibilité et la diversité des capteurs Bluetooth LE existants avec les performances de la technologie LoRa. La portée en BLE est en effet de quelques dizaines de mètres typiquement, une caractéristique qui convient à des usages locaux. La technologie LoRa, bien adaptée à l’Internet des objets, permet de son côté de communiquer de petits messages sur plusieurs kilomètres. Mais peu de capteurs intègrent aujourd’hui directement le procédé LoRa, indique Eolane qui a mis sur le marché en 2017 Movee, un capteur de vibrations et de mouvements LoRa pour applications industrielles indoor et outdoor (lire notre article ici).

La passerelle BLE-LoRa, quant à elle, se connecte avec plusieurs capteurs standard Bluetooth Low Energy situés à proximité et communique en LoRa après traitement des données émises par lesdits capteurs. Selon Eolane, cette solution, sans équivalent sur le marché, est idéale pour faire communiquer des capteurs BLE sur de grandes distances et à moindre coût, et s’avère d’une mise en place simple (appairage automatique de la passerelle avec les capteurs, possibilité de configuration d’un algorithme interne de traitement des données, envoi des résultats obtenus sur un réseau LoRa public ou privé, etc.). La passerelle BLE-LoRa a été développée par la cellule PoC (Proof of Concept) d’Eolane hébergée au sein de la Cité de l’objet connecté à Angers.

Sur le même sujet