L'embarqué > Marchés > Rachat > Dialog Semiconductor pourrait racheter Synaptics pour accélérer sa croissance sur le marché IoT

Dialog Semiconductor pourrait racheter Synaptics pour accélérer sa croissance sur le marché IoT

Publié le 21 juin 2018 à 10:24 par Pierrick Arlot        Rachat Dialog

Dialog Synaptics

La société de semi-conducteurs Dialog Semiconductor, dont le siège social est basé à Londres, a confirmé le 19 juin être entrée dans une phase de négociations pour le rachat potentiel de Synaptics. Entreprise californienne créée en 1986, Synaptics est un spécialiste des interfaces homme-machine (circuits de contrôle d’écrans ou de pavés tactiles, capteurs d’empreintes digitales, DSP et puces-systèmes audio…) qui s’est diversifié en 2017 dans les processeurs d’image et les processeurs multimédias pour TV et décodeurs avec les rachats respectifs de Conexant Systems et des activités multimédias de Marvell.

Dialog Semiconductor, pour sa part, est une société fabless d'origine allemande spécialisée dans les circuits intégrés mixtes pour la gestion d'alimentation, l'audio, la conversion d'énergie, la connectivité sans fil (Dect ULE et Bluetooth Low Energy notamment), la détection tactile et le pilotage de LED. Si la transaction devait aboutir, ce qui n’est pour l’instant qu’une hypothèse, le rachat de Synaptics, qui se ferait en numéraire, accélérerait la croissance de Dialog sur le marché de l’Internet des objets et renforcerait ses positions sur le segment des terminaux mobiles. La société pourrait aussi diminuer sa dépendance vis-à-vis d’Apple, son client principal (à hauteur de plus de 70% du CA selon certaines sources), qui a prévu de réduire auprès de Dialog ses commandes en matière de circuits de gestion de l’alimentation (PMIC).

Dialog Semiconductor, dont le chiffre d’affaires est du même niveau que celui réalisé par Synaptics, n’a ces dernières années procédé qu’à des acquisitions ciblées avec les rachats en 2011 de SiTel Semiconductor (connectivité courte portée, téléphonie sans fil, voix sur IP), en 2013 d’iWatt (conversion d'énergie, drivers de LED) et en 2017 de Silego (circuits mixtes configurables). Un temps intéressé par Atmel, la société britannique avait vu le fabricant de microcontrôleurs lui passer sous le nez au profit de Microchip en 2016.

Dialog a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 1,353 milliard de dollars en progression de 13% par rapport à 2016, pour un effectif mondial de 2 000 personnes. De son côté, Synaptics a bouclé sa dernière année fiscale sur un CA de 1,73 milliard de dollars (pour un bénéfice net de 48,8 M$ et un effectif de près de 1 800 personnes).

Sur le même sujet