L'embarqué > Marchés > Rachat > Continental s’offre le spécialiste de la cybersécurité automobile Argus Cyber Security

Continental s’offre le spécialiste de la cybersécurité automobile Argus Cyber Security

Publié le 06 novembre 2017 à 10:02 par Pierrick Arlot        Rachat Elektrobit

EB-Argus

Dans sa volonté de renforcer et d’accroître ses compétences en matière de cybersécurité automobile, l’équipementier allemand Continental va acquérir la jeune société israélienne Argus Cyber Security, spécialiste du domaine. Dans ce cadre, Argus sera intégré au sein d’Elektrobit (EB), fournisseur de solutions matérielles et logicielles pour véhicules et filiale à 100% de Continental depuis 2015, et continuera de travailler avec d’autres fournisseurs du secteur automobile, assure le groupe d’outre-Rhin.

« Nous assistons aujourd’hui à l’émergence de véhicules dont les fonctions sont définies par le logiciel et nous sommes confrontés à des défis encore jamais rencontrés, a commenté Alexander Kocher, président-directeur général d’EB. Nous nous voulons donc proactifs quant au développement de nouvelles façons de coopérer et d’interagir. EB et Argus travaillent ensemble depuis 2016 pour développer des solutions de cybersécurité et de mises à jour logicielles over-the-air. En ajoutant Argus à notre portefeuille, nous pourrons progresser encore dans le développement de nos logiciels. » De fait, les deux sociétés avaient dévoilé officiellement leur collaboration lors du CES 2017 afin d’édifier une solution permettant aisément d’améliorer la sûreté de fonctionnement et la cybersécurité des unités électroniques de contrôle/commande (ECU) des automobiles. Cette solution, démontrée publiquement pour la première fois à l’occasion du CES, associe le logiciel compatible Autosar IDPS (Intrusion Detection and Prevention Solution) d’Argus, qui détecte et entrave les cyberattaques contre les véhicules, et les outils et logiciels EB tresos d’EB dévolus au développement d’ECU compatibles Autosar.

Selon Continental, les véhicules sont de plus en plus connectés et le logiciel devient le moteur d’innovation majeur pour la mobilité intelligente, efficiente et automatisée. D’ici 2020, des centaines de millions de ces "ordinateurs sur roues" parcourront les routes du monde entier et communiqueront dans le cadre de l’Internet de "toutes choses" (Internet of Everything). Un inconvénient de ce développement est que la mobilité connectée devient une cible potentielle pour les cyberattaques avec un risque pour des vies humaines et des biens. Afin de minimiser ces risques, les constructeurs et équipementiers automobiles doivent définir et mettre en œuvre des stratégies et des contremesures.

« La mobilité n’est intelligente que si elle est sécurisée. Avec l’acquisition de la start-up Argus Cyber Security, nous nous dotons de moyens supplémentaires et disposons désormais de quelques-uns des plus grands experts en cybersécurité automobile »,  assure Helmut Matschi, membre du directoire de Continental et responsable de la division Interior.

Créé en 2013 par des experts en cybersécurité israéliens, Argus emploie plus de 70 personnes et dispose de bureaux au Japon, en Allemagne (Stuttgart) et en Amérique du Nord. Ensemble, EB et Argus proposeront des solutions et services de sécurité multiniveaux de bout en bout répondant à des applications comme la détection et la prévention des intrusions, la protection contre les cyberattaques ou la surveillance et la gestion de la cybersécurité de flottes de véhicules via un centre d’opérations spécialisé (Security Operations Center, SOC) qui assurera la protection sur toute la durée de vie des automobiles.

Sur le même sujet