L'embarqué > Logiciel > Middleware > Elektrobit parie sur Argus Cyber Security pour assurer la cybersécurité de la voiture connectée

Elektrobit parie sur Argus Cyber Security pour assurer la cybersécurité de la voiture connectée

Publié le 16 janvier 2017 à 11:00 par Pierrick Arlot        Middleware Elektrobit

Elektrobit

Spécialisé dans les solutions matérielles et logicielles pour les marchés de l'automobile et filiale à 100% de l’équipementier Continental depuis 2015, Elektrobit a profité du CES 2017 pour dévoiler une collaboration avec la firme israélienne Argus Cyber Security, créée en 2013 et éditeur de logiciels embarqués de protection des véhicules connectés contre les cyberattaques.

Le partenariat entre les deux entreprises a vocation à édifier une solution permettant aisément d’améliorer la sûreté de fonctionnement et la cybersécurité des unités électroniques de contrôle/commande (ECU) des automobiles. Cette solution, démontrée publiquement pour la première fois à l’occasion du CES, associe le logiciel compatible Autosar IDPS (Intrusion Detection and Prevention Solution) d’Argus, qui détecte et entrave les cyberattaques contre les véhicules, et les outils et logiciels EB tresos d’Elektrobit (EB) dédiés au développement d’ECU compatibles Autosar. « A l’instar des systèmes informatiques, les véhicules d’aujourd’hui sont reliés à Internet et à des services externes et, au fur et à mesure que le niveau de connectivité s’accroît, les risques d’accès non autorisés augmentent, ce qui constitue un défi pour le secteur de l’électronique automobile, soutient Martin Schleicher, vice-président exécutif en charge de la stratégie et des partenariats chez EB. En joignant leurs efforts, Argus et EB veulent simplifier la mise en place d’une approche proactive des constructeurs automobiles en matière de cybersécurité. »

Selon Elektrobit, 2016 a illustré la prise de conscience de l’industrie automobile vis-à-vis de la vulnérabilité des véhicules connectés face aux cyberattaques, un phénomène qui se cristallise par l’apparition de nouveaux standards ad hoc comme la norme ISO 27034-1 portant sur le développement d’applications en nuage sécurisées ou l’extension prévue de la spécification Autosar avec la définition de fonctionnalités additionnelles liées aux communications sécurisées. On signalera que, de son côté, Argus Cyber Security travaille avec plusieurs fabricants de semi-conducteurs présents sur le marché automobile comme Qualcomm (autour du processeur Snapdragon 820A) ou Infineon (autour du micrcontrôleur multicoeur Aurix).

Sur le même sujet