L'embarqué > Logiciel > Middleware > Ceva et la start-up allemande Bragi ouvrent le marché des Apps aux dispositifs portés à l’oreille

Ceva et la start-up allemande Bragi ouvrent le marché des Apps aux dispositifs portés à l’oreille

Publié le 19 mars 2020 à 12:20 par Pierrick Arlot        Middleware Ceva

Bragi-Ceva

La société Ceva, qui fournit sous licence des technologies de détection et de connectivité sans fil, et la start-up allemande Bragi lancent une initiative dont l’objectif n’est ni plus ni moins que de transformer en profondeur le marché des dispositifs portés à l’oreille (aides auditives, écouteurs True Wireless Stereo (TWS), casques audio…). Objectif : permettre à leurs utilisateurs d’adapter leurs fonctionnalités via des Apps et des services téléchargeables sur une boutique en ligne ad hoc, à l’instar de ce qui existe pour les smartphones depuis les années 2000.

La collaboration stratégique entamée par les deux partenaires s’appuie, d’une part, sur l'architecture DSP basse consommation Ceva-BX (lancée en 2019), son compilateur LLVM avancé et sa chaîne d'outils de développement reposant sur Eclipse et, de l’autre, sur Bragi 4, un système d'exploitation (OS) spécifiquement conçu pour les dispositifs portés sur ou dans les oreilles (hearables). Cet OS s’accompagne d’une boutique d’applications en ligne où partenaires technologiques et experts peuvent proposer services et logiciels tels que l'activation vocale, la biométrie vocale, le post-traitement audio ou des services musicaux. Ces packages, accessibles sous licence, peuvent être téléchargés directement sur des appareils intégrant Bragi OS, permettant aux consommateurs de personnaliser leur expérience utilisateur auditive.

Dans ce cadre, Ceva compte proposer une gamme de logiciels à valeur ajoutée via l'App Store de Bragi, notamment ClearVox pour la réduction du bruit, WhisPro pour la reconnaissance vocale, MotionEngine pour la fusion de données issues de capteurs et le framework SenslinQ pour la compréhension du contexte (lire notre article ici).

« Imaginez que vous disposiez d’écouteurs qui s’adaptent aux besoins de l’utilisateur ; vous pourrez alors acheter un logiciel antibruit juste avant de monter dans un avion, indique Nikolaj Hviid, fondateur et CEO de Bragi, société créée en 2013 qui a pu lever 3,3 millions de dollars sur le site de financement participatif Kickstarter. Vous pourrez aussi chiffrer les données de communication lors de conversations professionnelles sensibles ou  découvrir que vous entendez mieux grâce à l’amplification de la voix par le biais d’offres d’essai. Il sera aussi possible d’ajouter une fonction qui alerte quelqu'un si vos écouteurs détectent que vous êtes tombé. Les possibilités sont en fait infinies. »

Selon Ceva, les entreprises technologiques et les spécialistes des dispositifs portés sur les oreilles pourront créer et monétiser des applications et des services sur, potentiellement, des dizaines de millions d'appareils. « Notre collaboration avec Bragi apporte une approche révolutionnaire dans la conception des écouteurs et autres appareils audio, avec une expérience utilisateur qui peut être adaptée instantanément, assure de son côté  Moshe Sheier, vice-président marketing chez Ceva. Nos DSP audio Ceva-BX, nos logiciels de traitement de la voix et de détection de mouvement, et notre framework SenslinQ complètent idéalement le système d'exploitation de Bragi. »

Les concepteurs de puces-systèmes SoC qui souhaitent intégrer en plus la connectivité sans fil dans leur design pourront par ailleurs utiliser les IP Bluetooth, Wi-Fi et NB-IoT de la société, y compris celles compatibles avec la récente spécification Bluetooth LE Audio. Ces technologies, précise Ceva, peuvent être reliées aux offres audio via le framework SenslinQ.

A noter que Bragi compte déjà parmi ses partenaires Amazon Alexa, Asia Universal, Bosch, Cypress, MediaTek, Quuppa, Syntiant et Zello.

Sur le même sujet