L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Bancs d’essai : ON Semi rallie le sous-comité Low Power du consortium EEMBC

Bancs d’essai : ON Semi rallie le sous-comité Low Power du consortium EEMBC

Publié le 08 novembre 2017 à 10:13 par Pierrick Arlot        Composant  ON Semiconductor

Logo EEMBC

Le consortium EEMBC, qui a développé des benchmarks dans les domaines des microprocesseurs (CoreMark), des microcontrôleurs à ultrabasse consommation (ULPMark-CP et ULPMark-PP) et des objets connectés (IoTMark-BLE), annonce l’entrée de la société ON Semiconductor au sous-comité Low Power de l’organisme. Reconnu pour ses innovations dans le domaine de l’éco-efficacité, ON propose notamment des solutions sans fil à l’instar de la récente famille de puces-systèmes radio Bluetooth Low Energy RSL10, considérées comme les plus sobres de leur catégorie (lire notre article ici), ainsi que des produits compatibles avec les standards IEEE 802,15.4-2006 et 6LoWPAN. Des technologies qui sont aujourd’hui à l’agenda du consortium EEMBC.

« Nous sommes ravis de participer aux efforts du consortium EEMBC sachant qu’il est difficile de trouver des bancs d’essai fiables et respectés, soutenus par l’industrie des microcontrôleurs, indique Michel De Mey, directeur de la division Produits médicaux et sans fil d’ON Semiconductor. Nous profitons de l’annonce de notre ralliement à l’organisme pour publier les scores CoreMark de nos SoC RSL10. Notre cœur ARM Cortex-M3 atteint 159,46 CoreMark à 48 MHz, soit 3,32 CoreMark/MHz ou 248,5 CoreMark/mA sous 3V. Si l’on y ajoute les résultats atteints par le cœur DSP 32 bits que l’on trouve aussi dans les RSL10, la performance globale atteint 283,8 CoreMark à 48 MHz, ou 5,91 CoreMark/MHz, un record dans leur catégorie. »

Pour rappel, le sous-comité Low Power du consortium EEMBC est formé du groupe de travail IoTConnect (qui a publié, avec le benchmark IoTMark-BLE, le premier fruit de ses cogitations) et du groupe de travail ULPMark (ex-ULPBench). Ce dernier a publié en septembre 2017 le banc d’essai ULPMark-PP (PeripheralProfile) qui vise à quantifier l’efficacité énergétique des microcontrôleurs à l’aune de leurs blocs périphériques programmables les plus communément utilisés (conversion analogique/numérique CAN, horloge temps réel RTC, interface SPI, bloc PWM).

Sur le même sujet