L'embarqué > Logiciel > Développement > Automobile : les outils et logiciels de Green Hills prennent désormais en charge le standard Autosar Adaptive

Automobile : les outils et logiciels de Green Hills prennent désormais en charge le standard Autosar Adaptive

Publié le 28 octobre 2020 à 12:13 par Pierrick Arlot        Développement Green Hills

Autosar

L’éditeur américain Green Hills Software a étoffé son offre logicielle afin de coller aux besoins des constructeurs et équipementiers automobiles qui développent des plates-formes critiques en termes de sécurité et de sûreté et alignées sur les spécifications Autosar Adaptive les plus récentes. Et ce pour une utilisation dans des passerelles, des systèmes d’assistance évoluée à la conduite ADAS, des véhicules autonomes, des îlots de sûreté/sécurité, des contrôleurs de domaine et des grappes de calcul hautes performances.

A la différence du standard Autosar Classic où la configuration logicielle des unités de contrôle/commande électroniques automobiles (ECU) est figée au niveau fonctionnel après la phase de développement, le standard Autosar Adaptive, rappelons-le (voir notre article ici), permet de faire évoluer les applications et fonctionnalités portées par une ECU tout au long du cycle de vie d’un véhicule via, notamment, des mises à jour over-the-air. Spécifiée par le consortium Autosar où émargent notamment BMW, Bosch, Continental, Daimler, Ford, General Motors, PSA, Toyota et Volkswagen, la plate-forme Autosar Adaptive, plus globalement, veut répondre aux exigences des tendances actuelles du monde automobile, telles que la conduite autonome, l'électrification et la connectivité. Cette approche transforme le processus de développement E/E (électrique/électronique) établi avec, à la clé, des changements très significatifs comme le remplacement de la communication orientée signal par une conception orientée service, l’utilisation du langage de programmation C++ en lieu et place du C, et la mise en œuvre sur les ECU de systèmes d'exploitation multiprocessus reposant sur la norme Posix comme Linux.

Plus globalement, indique Green Hills, les plates-formes de traitement hétérogènes embarquées aujourd’hui dans les automobiles intègrent des cœurs de processeurs différents et plusieurs systèmes d’exploitation. Cette complexité croissante, associée à des attentes croissantes en matière d’architectures de véhicules définies par logiciel, met la pression sur les ingénieurs qui créent des logiciels responsables des fonctions critiques du véhicule bâties sur les standards Autosar.

Pour répondre à ces défis, l’éditeur américain prend en charge différentes configurations Autosar afin de répondre à des objectifs divers et variés en termes de conception, d’exigences vis-à-vis de la sûreté et d’indicateurs de performance clés (KPI). Ainsi Autosar Adaptive peut désormais s'exécuter de manière native sur l'architecture de séparation au cœur du système d'exploitation temps réel Integrity de l’éditeur, architecture qui isole et protège les applications et services Autosar Adaptive des autres applications et services de la plate-forme. Ici, l'environnement d'exécution Autosar pour applications Adaptive, tel que fourni par les spécialistes des piles Autosar Adaptive, s'exécute simplement en mode natif sur Integrity.

Dans une autre configuration prise en charge par Green Hills, les applications et services Autosar Adaptive tournent sur des systèmes d’exploitation Linux « invités » hébergés de manière sûre et sécurisée par le moniteur à micronoyau de machines virtuelles Integrity Multivisor. Troisième exemple : les applications Autosar Classic sont exécutées en natif sur le noyau à séparation Integrity, permettant ainsi l’intégration d’actifs Autosar Classic « historiques » sur des plates-formes qui font également tourner un environnement Autosar Adaptive.

Au final, la prise en charge étendue d'Autosar par Green Hills Software, saluée par les éditeurs de piles Autosar Vector et Elektrobit, partenaires de longue date de la société américaine, s'appuie sur le RTOS Integrity certifié ISO 26262 Asil-D, la conformité Posix, des services de virtualisation temps réel reposant sur un micronoyau et la suite d’outils de développement intégrée Multi compatible avec les versions les plus récentes du langage C++. Selon Green Hills, l’IDE Multi offre aux équipes de développeurs Autosar des outils de visualisation et de contrôle pour identifier les bogues et corriger les goulots d'étranglement qui brident les performances sur les puces-systèmes automobiles complexes à cœurs hétérogènes exécutant plusieurs systèmes d'exploitation, les services Autosar et des applications. Les principales fonctionnalités de l’environnement incluent le débogage avec visibilité sur Autosar OS, la visualisation synchronisée des événements au niveau système, ainsi que des compilateurs C et C++ 11/14/17 hautes performances et des bibliothèques d'exécution qualifiées pour une certification Asil-D.

Sur le même sujet