L'embarqué > Normes & spécifications > Architecture > Automobile : Aquantia, Bosch, Continental, Nvidia et Volkswagen s’associent autour de l’Ethernet multigigabit

Automobile : Aquantia, Bosch, Continental, Nvidia et Volkswagen s’associent autour de l’Ethernet multigigabit

Publié le 28 juin 2018 à 10:14 par Pierrick Arlot        Architecture

NAV Alliance

Dans le domaine automobile, le passage à une conduite autonome de niveaux 4 ou 5 exige une nouvelle architecture réseau, capable de véhiculer du très haut débit entre capteurs haute résolution, caméras et unités de traitement et d’assurer la redondance de tous les composants et systèmes indispensables à un fonctionnement sûr, le tout sur une unique infrastructure éprouvée, cohérente et sécurisée. Des exigences qui ne peuvent orienter le secteur automobile que vers l’Ethernet multigigabit sur paires de cuivre torsadées… C’est tout du moins l’opinion des sociétés Aquantia, Bosch, Continental, Nvidia et Volkswagen qui viennent de créer l’alliance NAV (Networking for Autonomous Vehicles) afin de promouvoir le développement d’un écosystème nécessaire à la prochaine génération des réseaux Ethernet multigigabit dans les véhicules.

On se souviendra que la technologie Ethernet multigigabit sur paires de cuivre torsadées est une spécialité de la société de semi-conducteurs Aquantia (lire Aquantia prend pied sur le marché des circuits 10 Gigabit Ethernet pour l’automobile) et que cette dernière a récemment entamé une collaboration avec Nvidia, visant à fournir la connectivité Ethernet multigigabit aux plates-formes de conduite autonome Nvidia Drive Xavier et Drive Pegasus (lire notre article ici). Nvidia pour sa part travaille étroitement avec Bosch, Continental et Volkswagen dans le domaine des véhicules autonomes. La boucle est bouclée…

« La clé des véhicules autonomes de niveau 5 réside dans des algorithmes d’intelligence artificielle redondants, mais le volume des données générées par de multiples types de capteurs (caméras, radars, lidars, capteurs à ultrasons…) peut atteindre 32 To toutes les 8 heures, précise James Hodgson, analyste chez ABI Research. Cette quantité phénoménale de données transférées nécessite de nouveaux réseaux ultrarapides embarqués dans l’automobile, dont l’Ethernet multigigabit. »

Parmi les objectifs que se sont fixés les membres fondateurs de l’alliance NAV, on citera le développement de spécifications pour garantir l’interopérabilité, la sécurité et la fiabilité du réseau embarqué, la promotion de produits et solutions conformes à ces spécifications, ainsi que la mise en place d’accords de collaboration avec des organismes de standardisation.

Sur le même sujet