L'embarqué > Marchés > Rachat > ARM renforce son arsenal sécuritaire pour l’Internet des objets avec le rachat de Sansa Security

ARM renforce son arsenal sécuritaire pour l’Internet des objets avec le rachat de Sansa Security

Publié le 13 août 2015 à 17:07 par Pierrick Arlot        Rachat Arm

Logo Sansa Security

Fin juillet, ARM a acquis pour une somme non dévoilée la société israélienne Sansa Security, un fournisseur de blocs d’IP matériels et de logiciels de sécurité pour circuits intégrés de type SoC déployés sur des marchés comme l’Internet des objets et les terminaux mobiles.

Ce rachat entre dans la stratégie du Britannique qui cherche, via des acquisitions ciblées et le lancement d’offres spécifiques, à se constituer un portefeuille complet de technologies qui facilitent le développement et le déploiement de produits connectés intelligents (lire à ce sujet la rubrique Actualités de l’e-magazine L’Embarqué n°10). Et, dans ce cadre, la sécurité est de prime importance. En l’espace d’une vingtaine de mois, ARM a ainsi fait main basse sur Sensinode, Offspark, Wicentric et Sunrise Micro Devices et lancé la plate-forme logicielle ARM mbed, le kit de développement IoT Starter Kit, les blocs d’IP radio Cordio et un « sous-système IoT » qui inclut un certain nombre de périphériques et d’interfaces clé en main intégrables dans des SoC.

L’offre de Sansa Security, qui serait présente d’une manière ou d’une autre dans 150 produits commercialisés chaque année, a vocation à compléter l’offre sécurité de la société d’outre-Manche qui comprend déjà la technologie TrustZone et les cœurs de processeur SecureCore. Elle se décline en un sous-système matériel qui procure un niveau d’isolation supplémentaire des fonctions critiques vis-à-vis du processeur hôte. Des composants logiciels viennent en complément au-dessus d’environnements d’exécution de confiance (comme TrustZone) pour effectuer des opérations qui nécessitent un niveau de sécurité élevé.

Sur le même sujet