L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Arm propose aux start-up un accès gratuit à son catalogue de blocs d’IP

Arm propose aux start-up un accès gratuit à son catalogue de blocs d’IP

Publié le 30 avril 2020 à 10:00 par Pierrick Arlot        Composant  Arm

Flexible Access Startup Arm

La société britannique Arm a lancé hier 29 avril le programme Flexible Access for Startups, une extension de son programme Flexible Access, annoncé durant l’été 2019, calibrée pour les jeunes pousses en phase de démarrage. L’initiative vise à offrir aux start-up concevant des circuits intégrés un accès gratuit à un très large éventail de blocs d’IP proposés par Arm avec les ressources de support et de formation associées.

Pour rappel, le programme Flexible Access a mis en place un modèle commercial qui permet aux équipes de conception de puces-systèmes SoC d’accéder "pour un coût modeste" aux IP du Britannique, de les expérimenter et de les tester. L’idée étant que les sociétés souscrivant à ce modèle puissent initier des projets avant même de signer des licences et donc payer uniquement les IP qu’elles décident d’utiliser une fois en phase de production.

« Plus que jamais, les start-up aux idées brillantes ont besoin d’une rampe d’accès la plus rapide et la plus fiable qui soit pour lancer leur activité, indique Dipti Vachani, senior vice-président et directeur général de l’entité Automobile et IoT pour Arm. Arm Flexible Access for Startups offre aux nouveaux entrants sur le marché des puces une voie accélérée et accessible financièrement vers des prototypes fonctionnels, ce qui ne peut que renforcer la confiance des investisseurs pour des financements futurs. »

Les start-up éligibles au programme peuvent donc accéder gratuitement à une large gamme d'IP Arm à des fins d'expérimentation, de conception et de prototypage et ce tout au long du cycle de développement du leur produit. Sont en pratique concernées les jeunes pousses en phase de démarrage qui ont pu lever jusqu'à 5 millions de dollars de financement.

Parmi les IP accessibles au travers du programme, on trouve un portefeuille étoffé de cœurs de processeur Arm Cortex-A, Cortex-M et Cortex-R, certains cœurs graphiques Arm Mali, des processeurs de traitement d’image (ISP, Image Signal Processor) et diverses briques de base constitutives de puces-systèmes. Les start-up pourront également compléter leurs compétences et leur savoir-faire en interne en accédant à l'écosystème Arm constitué d’outils de développement, de concepteurs de puces, de développeurs logiciels et de services de support et de formation.

Pour Arm, l’enjeu est majeur car une nouvelle vague de start-up est en train d’émerger dans la foulée d’applications inédites comme l’intelligence artificielle (IA) en périphérie de réseau (edge), les véhicules autonomes et l’Internet des objets (IoT).

Selon Semico Research, alors que le niveau de financement a décuplé entre 2016 et 2019, plus d’1,3 milliard de dollars ont été investis dans des jeunes pousses qui conçoivent des puces au cours des cinq dernières années. Dans la même période, plus d’un tiers des start-up qui ont émergé se sont positionnées sur le marché de l’automobile, un autre tiers ciblant les applications IoT.

A l’occasion du lancement du programme Arm Flexible Access for Startups, la société britannique a par ailleurs annoncé un partenariat stratégique avec Silicon Catalyst, un incubateur dont l’objectif exclusif est d’aider les start-up à accélérer le développement de leurs solutions sur silicium. Dans ce cadre, les entreprises soutenues par Silicon Catalyst peuvent désormais accéder gratuitement aux IP Arm, aux outils de CAO et à des puces prototypes.

A noter que depuis la mise en place en 2019 du programme Flexible Access, Arm a séduit une quarantaine de sociétés travaillant dans des domaines tels que l'IoT, l'IA en périphérie de réseau, les véhicules autonomes et les équipements médicaux portables.

Sur le même sujet