L'embarqué > Normes & spécifications > Architecture > Arm, Bosch, Continental, Denso, GM, Nvidia, NXP et Toyota créent l’Autonomous Vehicle Computing Consortium

Arm, Bosch, Continental, Denso, GM, Nvidia, NXP et Toyota créent l’Autonomous Vehicle Computing Consortium

Publié le 09 octobre 2019 à 10:44 par Pierrick Arlot        Architecture Arm

Arm TechCon

A l’occasion de l’Arm TechCon qui a ouvert ses portes hier 8 octobre à San Jose (Californie), Arm, Nvidia et NXP, soutenus par les équipementiers Bosch, Continental et Denso et les constructeurs automobiles GM et Toyota, ont lancé officiellement le consortium AVCC (Autonomous Vehicle Computing Consortium) dont l’objectif est de contribuer à relever quelques-uns des défis les plus importants qui entravent le déploiement de véhicules autonomes à grande échelle.

Dans ce cadre, les membres de l’alliance industrielle nouvellement créée comptent d’abord développer un jeu de recommandations applicables à une architecture système et à une plate-forme de calcul qui « réconcilie les exigences de performances des systèmes autonomes et les impératifs et limitations propres aux automobiles en termes de dimensions, de plage de température, de consommation et de sûreté de fonctionnement ». Ces recommandations seront spécifiquement élaborées pour faciliter le passage du prototypage à des déploiements massifs de véhicules autonomes, indique Arm.

Le consortium AVCC, ouvert à toute société ou organisation intéressée, compte également édicter des critères applicables aux API logicielles pour chaque bloc fonctionnel au sein d’un système autonome. « Les exigences matérielles et logicielles pour les véhicules autonomes sont énormes et requièrent  une plate-forme IA à la fois performante et éco-efficace, capable de traiter les données issues des capteurs et d’atteindre les niveaux de sécurité fonctionnelle les plus élevés », indique Gary Hicok, senior vice-président en charge des systèmes matériels et logiciels pour l’automobile chez Nvidia.

On se souviendra qu'Arm a annoncé en 2018, sous la référence Arm Cortex-A76AE (Automotive Enhanced), le premier coeur de processeur d’application de classe « autonome » intrinsèquement adapté à répondre aux contraintes de la sûreté de fonctionnement et conçu spécifiquement pour le secteur de l’automobile (lire notre article ici). Le Britannique, dans la foulée ou presque, avait ajouté un petit frère au Cortex-A76AE avec le Cortex-A65AE (ex-Helios-AE). Egalement optimisé pour le nœud technologique 7 nm et équipé du procédé split-lock, le Cortex-A65AE est décrit comme le premier processeur multithread avec sécurité fonctionnelle intrinsèque capable de gérer le flux à haut débit des données issues des capteurs d’une voiture autonome au niveau des équipements du tableau de bord ou des systèmes d’info-divertissement (lire notre article ici).

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée à l’intelligence artificielle dans l’embarqué : Embedded-IA https://www.linkedin.com/showcase/embedded-ia/

Sur le même sujet