L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Conduite automatisée : Arm sort un processeur multithread avec sûreté de fonctionnement intrinsèque

Conduite automatisée : Arm sort un processeur multithread avec sûreté de fonctionnement intrinsèque

Publié le 20 décembre 2018 à 10:27 par Pierrick Arlot        Composant  Arm

Arm Helios-AE

Il y a quelques mois, Arm présentait sous la référence Cortex-A76AE (Automotive Enhanced), le premier processeur d’application de classe « autonome » intrinsèquement adapté à répondre aux contraintes de la sûreté de fonctionnement et conçu spécifiquement pour le secteur de l’automobile (lire notre article ici). Plus particulièrement adapté aux besoins des systèmes de type ADAS (Advanced Driver Assistance Systems) qui vont être amenés à contrôler à terme tous les aspects liés à la conduite, le Cortex-A76AE était également présenté comme le premier processeur d’application à hautes performances doté d’une fonctionnalité dite « split-lock », plus flexible que celle permise par les implémentations CPU en mode lockstep, bien connues dans le monde de la sûreté de fonctionnement (pour les détails sur le mode split-lock, lire notre article ici).

Conformément à son intention, Arm ajoute aujourd’hui un petit frère au Cortex-A76AE avec le Cortex-A65AE (ex-Helios-AE). Egalement optimisé pour le nœud technologique 7 nm et équipé du procédé split-lock, le Cortex-A65AE est décrit comme le premier processeur multithread avec sécurité fonctionnelle intrinsèque capable de gérer le flux à haut débit des données issues des capteurs d’une voiture autonome au niveau des équipements du tableau de bord ou des systèmes d’info-divertissement.

Pour atteindre des niveaux de plus en plus élevés d’autonomie, le nombre de capteurs embarqués dans un véhicule augmente en effet inexorablement, des caméras aux radars en passant par les lidars. Il en résulte des exigences plus fortes en bande passante et en puissance de calcul pour traiter en toute sécurité ces données nécessaires à la compréhension de l’environnement cernant le véhicule, à la détection d’événements, à la planification de trajectoires et à l’envoi de commandes aux actionneurs du véhicule afin que celui-ci suive la trajectoire ainsi définie.

Selon Arm, le Cortex-A65AE serait parfaitement adapté à répondre aux exigences de récupération à haut débit des données des capteurs et pourrait être associé en mode lockstep à des accélérateurs matériels d’algorithmes de vision artificielle ou d’apprentissage automatique pour contribuer au traitement efficace de ces mêmes données. Le tout avec un degré élevé de sûreté. Arm a en effet implémenté au sein même du Cortex-A65AE un mécanisme lockstep à double cœur (DCLS, Dual Core Lock-Step), sachant qu’il est possible d’associer jusqu’à huit Cortex-A65AE dans une grappe unique en mode split-lock pour satisfaire les besoins des applications automobiles dotées de plusieurs niveaux de criticité. Ajoutons qu’avec la capacité de traitement multithread, une première dans la famille Cortex, deux threads peuvent être effectués en parallèle à chaque cycle, chaque thread pouvant se situer à un niveau d’exception différent et exécuter différents systèmes d’exploitation.

Sur le même sujet