L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Ambiq Micro divise encore par 3 la consommation de ses microcontrôleurs 32 bits ultra-sobres

Ambiq Micro divise encore par 3 la consommation de ses microcontrôleurs 32 bits ultra-sobres

Publié le 18 janvier 2017 à 13:06 par Pierrick Arlot        Composant  Ambiq Micro

Ambiq Apollo 2

Le fabricant texan Ambiq Micro a commencé l’échantillonnage de la deuxième génération de ses microcontrôleurs 32 bits à ultrabasse consommation basés sur sa technologie Spot (Subthreshold Power Optimized Technology). Alors que la première fournée de microcontrôleurs Apollo à cœur ARM Cortex-M4F cadencés à 24 MHz se distinguait déjà par une consommation en mode actif de 35 µA/MHz, les Apollo 2, dont la fréquence d’horloge effective s’élève à 48 MHz, voient cette valeur rester inférieure à… 10 µA/MHz. Ce qui, dans la pratique, permettrait de doubler l’autonomie des dispositifs électroniques portés sur soi par rapport aux offres concurrentes, assure Ambiq Micro.

Les microcontrôleurs Apollo 2 n’en embarquent pas moins 1 Mo de mémoire flash et 256 Ko de RAM, ainsi que des convertisseurs analogiques/numériques 14 bits, une interface pour microphone numérique, un comparateur de tension et un capteur de température. Les communications avec des capteurs, des émetteurs/récepteurs radio, d’autres périphériques ou un coprocesseur sont permises via des ports I2C/SPI et une UART. Les microcontrôleurs sont disponibles en boîtiers BGA de 64 broches avec 50 GPIO (4,5 x 4,5 mm) ou WLCSP de 49 broches avec 34 GPIO (2,5 x 2,5 mm).

Sur le même sujet