L'embarqué > Logiciel > Start-up > "Actility accélère le déploiement de réseaux radio IoT et M2M managés compatibles LoRa"

"Actility accélère le déploiement de réseaux radio IoT et M2M managés compatibles LoRa"

Publié le 23 octobre 2015 à 13:43 par Pierrick Arlot        Start-up Actility

Nicolas Jordan

Créé en 2010, Actility se définit comme le fournisseur d’une solution clé en main pour le déploiement de réseaux radio longue portée, bas débit et basse consommation dédiés au M2M et à l’Internet des objets. Dans ce cadre, la jeune société estime avoir largement contribué à populariser le protocole de communication LoRaWAN promu par l’alliance LoRa. Entretien avec Nicolas Jordan, cofondateur et directeur marketing et business development d’Actility.

Pouvez-vous retracer rapidement l’origine d’Actility ?

NICOLAS JORDAN Avant de créer Actility en 2010, certains cofondateurs de la société comme Olivier Hersent et moi-même avons été à l’origine en 1998 de NetCentrex, une entreprise rachetée par Comverse en 2006 et spécialisée dans la mise en place de systèmes d’information aptes à gérer des millions d’équipements distants, comme notamment les LiveBox d’Orange. Au démarrage d’Actility, nous nous sommes concentrés sur le marché du smart grid pour y appliquer notre savoir-faire et nous nous sommes positionnés comme opérateur d’ajustement électrique et de services d'optimisation énergétique. Nous avons toutefois réalisé rapidement qu’il n’était pas raisonnable de nous cantonner à un silo vertical et c’est la raison pour laquelle Actility a développé sous le nom de ThingPark Cloud une plate-forme horizontale qui fournit l’ensemble des fonctions nécessaires au développement d’applications et au déploiement de services M2M ou IoT orientés capteurs dans des domaines très divers comme, évidemment, l’énergie, mais aussi la ville intelligente, les systèmes de sécurité contre les incendies, la gestion de panneaux de signalisation numériques, la recharge de véhicules électriques, les objets connectés, les systèmes d’irrigation, le contrôle de la qualité atmosphérique, etc. Comme cette plate-forme doit s’inscrire dans une démarche de très forte échelonnabilité, nous l’avons alignée avec les spécifications oneM2M de l’Etsi, conçues justement pour les plates-formes de service dédiées aux infrastructures de gestion d’équipements M2M et d’objets connectés. Actility est d’ailleurs un acteur assez moteur dans la promotion des standards oneM2M.

La plate-forme de service ThingPark Cloud est donc a priori indépendante des protocoles de communication, de messagerie ou de gestion à distance utilisés pour les mises en relation avec les objets connectés…

NICOLAS JORDAN Exactement. Elle peut tout à fait interopérer avec des objets connectés en Wi-Fi, Modbus, KNX, ZigBee, Wireless M-bus, Z-Wave, etc. Et aussi avec des objets compatibles avec le protocole LoRaWAN. En fait, nous avons très tôt repéré la société Cycleo, à l’origine de la technologie de communication longue portée et basse consommation LoRa, et ce bien avant son rachat par l’américain Semtech. Nous avons trouvé le modèle particulièrement intéressant avec cette notion de stations de base et d’antennes mutualisées. C’est pourquoi Actility est membre fondateur de l’alliance LoRa et a développé en parallèle ThingPark Wireless dont le but est d’accélérer le déploiement de réseaux LoRa managés. ThingPark Wireless, pour faire simple, c’est à la fois une couche de communication MAC compatible LoRaWAN et un serveur réseau centralisé qui gère les antennes de l’infrastructure et prend à sa charge toutes les problématiques liées à la densification et à la résilience du réseau ainsi qu’à l’adaptation dynamique et l’optimisation des débits et de la puissance d’émission. La plate-forme prendra aussi en charge en 2016 la géolocalisation des objets. Pour résumer, ThingPark Wireless est capable de véhiculer des données de manière bidirectionnelle entre des capteurs et un serveur d’application, tandis que ThingPark Cloud peut traiter, analyser et sémantiser ces données, puis les livrer à des applications métier ou les stocker dans des bases prévues à cet effet. Sachant que ces deux offres sont totalement indépendantes.

Dans le cadre de votre offre ThingPark Wireless, avec quels types de partenaires travaillez-vous ?

NICOLAS JORDAN La mise en place de ThingPark Wireless nécessite en pratique des logiciels embarqués ad hoc dans les capteurs ou objets connectés ainsi que dans les passerelles ou concentrateurs qui assurent la fonction indispensable de résilience du réseau. Nous travaillons en ce sens avec des fabricants de modules radio ou de capteurs comme les sociétés françaises Adeunis RF, ATIM, Nemeus, Wi6Labs, Sensing Labs ou NKE Electronics ainsi qu’avec des spécialistes des gateways comme Kerlink en France ou d’autres, présents à l’étranger. Ensemble, Actility et ses partenaires déploient le réseau d’antennes ainsi que les objets connectés puis valident le fonctionnement de bout en bout. Nous testons alors la bonne couverture de l’ensemble des capteurs ainsi que le bon fonctionnement des applications hébergées via la plate-forme ThingPark Cloud. Actility fournit aussi des outils d’activation et de supervision qui permettent de rapidement déployer de nouveaux capteurs et assurent une supervision de l’ensemble des objets déployés.

Quels sont vos clients ?

NICOLAS JORDAN Ils sont de trois types. Nous nous adressons d’abord aux opérateurs télécoms en leur proposant ThingPark Wireless en tant que plate-forme SaaS (Software-as-a-Service). Dans ce domaine, notre premier gros client est l’opérateur suisse Swisscom pour le déploiement de réseaux dédiés IoT et M2M, basés sur le protocole LoRaWAN. Nous avons aussi annoncé officiellement notre collaboration avec l’opérateur belge Proximus pour couvrir avec un réseau LoRaWAN toute la Belgique et le Luxembourg courant 2016, ainsi qu'avec l'opérateur néerlandais KPN pour une couverture totale des Pays-Bas d'ici à la fin 2016. D’autres annonces de ce type vont suivre dans les prochaines semaines. Nous travaillons aussi avec des sociétés privées qui peuvent elles-mêmes gérer le déploiement de leur infrastructure IoT. C’est, à titre d’exemple, le type de collaboration que nous avons avec le bailleur social Habitat Toulouse pour une solution d’analyse thermique des bâtiments. Enfin, nous entretenons des partenariats étroits avec des fabricants de produits finis ou de capteurs qui, dans le cadre de leurs activités, peuvent « revendre » ThingPark Wireless afin de valider et de bâtir des solutions complètes basées sur la technologie LoRaWAN. C’est notamment ce type de partenariat que nous entretenons avec la société Adeunis RF dans le domaine du bâtiment intelligent.

Quels sont désormais les objectifs d’Actility ?

NICOLAS JORDAN Juste avant l’été, Actility, qui devrait terminer 2015 sur un chiffre d’affaires d’environ 5 millions d’euros pour un effectif d’une cinquantaine de personnes, a bouclé un tour de table de 25 millions de dollars. Mené par la société de capital-risque genevoise Ginko Ventures, ce tour de table a réuni des poids lourds comme les opérateurs KPN, Orange et Swisscom et le sous-traitant asiatique Foxconn, ainsi que les investisseurs. L’investissement doit en particulier nous permettre de nous développer à l’international. Nous avons ouvert des bureaux à Singapour et à Londres et nous comptons mettre le pied aux Etats-Unis en 2016. Foxconn devrait aussi jouer de tout son poids pour promouvoir la technologie LoRaWAN à Taiwan, en Chine et sur d’autres marchés clés en Asie et nous devrions en profiter. Du côté de notre offre, nous comptons mettre l’accent sur ThingPark Store, une place de marché dédiée aux applications de l’Internet des objets et du M2M, indépendante des infrastructures réseau, et promouvoir le projet open source Cocoon qui est une implémentation Java/OSGi d’une passerelle M2M/IoT compatible avec l’architecture de référence oneM2M.

Propos recueillis par Pierrick Arlot 

 

Sur le même sujet