L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Western Digital calibre des disques durs à semi-conducteurs Nand 3D pour le marché automobile

Western Digital calibre des disques durs à semi-conducteurs Nand 3D pour le marché automobile

Publié le 23 mai 2019 à 07:37 par Pierrick Arlot        Sous-système Western Digital

Nand 3D automobile

Cockpits électroniques, bases de données pour l’intelligence artificielle (IA), systèmes d’assistance évoluée à la conduite ADAS, systèmes d’infodivertissement sophistiqués, calculateurs autonomes… Autant d’applications automobiles qui exigent des capacités de stockage de plus en plus importantes. Pour répondre à ce besoin, Western Digital a commencé l’échantillonnage d’un disque dur à semi-conducteurs embarqué eMMC de 256 Go présenté comme le premier sur le marché automobile à exploiter la technologie flash Nand 3D avec cellules à trois bits TLC (Triple-Level Cell).

L’EFD (Embedded Flash Drive) iNAND AT EM132 est censé prolonger la durée de vie de la mémoire e.MMC au-delà du NAND 2D pour faire face à des exigences applicatives de plus en plus élevées et aux besoins irrépressibles en capacité mémoire. « Le stockage est l’une des applications de la voiture autonome connectée où les ventes de semi-conducteurs affichent la plus forte croissance, souligne Neil Shah de la société d’études Counterpoint Research. L’infodivertissement embarqué et les systèmes de conduite autonome pilotés par les capteurs et l’IA génèrent de grandes quantités de données qui doivent être traitées et stockées localement en périphérie du réseau (edge). La capacité moyenne de stockage nécessaire dans chaque véhicule devrait ainsi monter en flèche pour dépasser les 2 téraoctets d’ici à 2022. »

Selon Western Digital, le stockage à haute capacité, typiquement utilisé dans les véhicules pour les données cartographiques, les logiciels applicatifs et les informations utilisateur, s’étend dorénavant aux applications automobiles de nouvelle génération comme les enregistreurs de données, les grappes de calculateurs numériques, les passerelles, les communications V2X (Vehicle-to-Everything), les systèmes ADAS, l’IA ou les ordinateurs autonomes. Cette tendance croissante nécessite de la mémoire flash qui soit conçue pour les environnements automobiles extrêmes où les températures peuvent facilement atteindre 105°C, tout en satisfaisant aux exigences de qualité et de fiabilité, cruciales pour ces applications.

Certifié IATF16949 (norme de systèmes de gestion de la qualité dans le secteur automobile), conforme AEC-Q100 et obéissant aux directives ISO 26262 pour les mécanismes de sûreté de fonctionnement des mémoires Nand, l’EFD iNAND AT EM132 dispose en outre, affirme Western Digital, de fonctionnalités taillées pour les applications automobiles exigeantes comme la surveillance de l’état du support, la gestion thermique, le rafraîchissement en lecture automatique et manuel, la gestion de la consommation et la rétention de données au-delà des standards Jedec.

Sur le même sujet