L'embarqué > Logiciel > Plate-forme > Voiture autonome : avec ArcCore, la plate-forme Nvidia Drive PX va renforcer sa sûreté de fonctionnement

Voiture autonome : avec ArcCore, la plate-forme Nvidia Drive PX va renforcer sa sûreté de fonctionnement

Publié le 12 juin 2017 à 10:18 par Pierrick Arlot        Plate-forme ArcCore

Nvidia Drive PX 2

Editeur de solutions logicielles et matérielles pour systèmes embarqués automobiles, ArcCore développe actuellement une plate-forme logicielle conforme au standard Autosar dont la vocation est de fournir aux développeurs un système d’évaluation à hautes performances pour les fonctions de conduite autonome.  Cette plate-forme pourra s’exécuter sur le supercalculateur embarqué Nvidia Drive PX 2 capable de traiter 24 000 milliards d’opérations d’apprentissage en profondeur par seconde.

Lancé en 2016, le Drive PX 2 s’architecture autour de deux SoC Tegra de classe Parker (lire notre article ici) et de deux unités graphiques (GPU) discrètes à architecture Pascal. Sa capacité d’apprentissage en profondeur lui permet, selon Nvidia, de s’adapter rapidement aux défis de la conduite de tous les jours (présence de débris sur la route, pratique erratique de certains conducteurs, travaux sur la chaussée, etc.) et de répondre à des problématiques pour lesquelles les techniques traditionnelles de vision artificielle s’avèrent insuffisantes, notamment lorsque les conditions météo ou de luminosité sont difficiles (pluie, neige, brouillard, aube, crépuscule, nuit profonde…).

Dans le détail, l’offre d’ArcCore s’appuie sur sa plate-forme logicielle embarquée Autosar Arctic Core répartie entre les deux processeurs Tegra (qui exécutent Linux) et un microcontrôleur Aurix d’Infineon. Avec cette association, assure l'éditeur suédois, le système à évaluer peut être formé de multiples composants logiciels (SWC) Autosar communiquant via les bus CAN ou Ethernet (afin de démontrer par exemple la faisabilité d’un système à criticité de fonctionnement élevé dans un environnement multicœur).

« Avec l’explosion du marché de la voiture autonome, nous comprenons la nécessité de plus en plus forte pour les concepteurs de projets de passer rapidement du développement de concept cars au prototypage, commente Håkan Berglund, vice-président en charge des systèmes ADAS/AD (Advanced Driver Assistance System / Autonomous Driving) chez ArcCore. Mais cela ne doit pas se faire au détriment de la qualité des systèmes critiques au niveau de la sûreté de fonctionnement. »

Sur le même sujet