L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Véhicule connecté : Business France et Bpifrance emmènent 8 start-up et PME aux Etats-Unis

Véhicule connecté : Business France et Bpifrance emmènent 8 start-up et PME aux Etats-Unis

Publié le 11 avril 2016 à 11:54 par François Gauthier        Conjoncture

Véhicule connecté : Business France et Bpifrance emmènent 8 start-up et PME aux Etats-Unis

Business France, l’agence nationale au service de l’internationalisation de l’économie française, et Bpifrance ont décidé de poursuivre leur engagement auprès des entreprises innovantes françaises dans le domaine du véhicule connecté et autonome. A ce titre, les deux organismes ont sélectionné huit start-up et PME innovantes pour la seconde édition du programme d’accélération Ubimobility aux Etats-Unis. A partir du 4 juin, ces sociétés entameront un programme intensif de deux semaines en immersion dans le but de présenter leurs technologies pour le véhicule autonome et connecté et de développer des partenariats avec les grands acteurs de la filière américaine.

Le programme, taillé sur mesure par la North American Automotive Team de Business France, les plongera au cœur des deux capitales américaines de l’automobile : Détroit (Ann Arbor), berceau de l’industrie automobile, et San Francisco (Silicon Valley), dont l’écosystème concentre les technologies dans le domaine. Elles seront notamment mises en contact avec des acteurs majeurs de la voiture connectée comme Uber, Ford, Magna, General Motors, Delphi, Valeo, BMW, Hyundai, Lochbridge, l’université de Californie - Berkeley et l’université du Michigan. Au-delà, ces 8 entreprises seront accompagnées pendant 10 mois avant et après cette immersion pour leur permettre de concrétiser les contacts engagés aux Etats-Unis. L’objectif du programme étant de construire une relation durable avec des clients potentiels et des partenaires stratégiques sur le marché nord-américain.

Les promoteurs de cette initiative soulignent qu'au terme de la 1ère édition d’Ubimobility en 2015, 7 entreprises sur 8 se sont implantées ou ont signé des contrats aux Etats-Unis, et que ces sociétés ont levé plus de 16 millions d’euros pour leur développement international à l’issue du programme. Selon Bpifrance, l’enjeu est de taille car les constructeurs automobiles aux Etats-Unis sont fortement impliqués sur la thématique du véhicule autonome et connecté.

Ainsi, Google planche sur son projet de véhicule autonome Google Car, et le Department of Transportation développe un plan de mise en circulation de 20 000 véhicules connectés entre 2017 et 2019 dans le Michigan, à Détroit et Ann Arbor. Et, selon le cabinet d’études BCG, cité par BpifFrance, le marché mondial des technologies embarquées dans l’automobile représentera 42 milliards de dollars en 2025 et 77 milliards de dollars en 2035. Parallèlement les ventes de véhicules autonomes et semi-autonomes s'arrogeront 13% des ventes de véhicules neufs au niveau mondial en 2025 et près de 25% en 2035.

Les 8 sociétés sélectionnées pour le programme Ubimobility 2016 sont :

Akoustic Arts qui conçoit une enceinte directionnelle qui délivre un contenu audio à un endroit précis sans pollution sonore.

Arkamys qui développe des solutions logicielles audio innovantes, en particulier une solution de spatialisation en temps réel des systèmes d’alertes avancés aux conducteurs

ESI Group qui, avec son outil ESI Pro-SiVIC, modélise et simule les systèmes de perception présents dans les dispositifs actifs d’aide à la conduite nécessaires au véhicule autonome. Grâce à des modèles de capteurs (caméra, radar, ultrasons...), l’outil permet l’utilisation massive du prototypage virtuel pour qualifier ces systèmes dans toutes les conditions d’utilisation.

Faar Industry avec sa plate-forme ouverte Self-e-Car destinée au développement du véhicule autonome.

Optis qui propose des solutions de simulation ultraréalistes aux industriels de l’automobile pour concevoir des éclairages d’ambiance, feux et phares, tableaux de bord, système d’affichage tête haute…

Pradeo dont les solutions permettent de tirer profit de la richesse du monde des Apps, sans compromis sur la sécurité des terminaux et objets connectés, ces Apps étant auditées au niveau de leurs failles de sécurité.

Prove & Run qui propose avec sa technologie ProvenCore de protéger les voitures connectées et les véhicules autonomes de demain contre les cyberattaques.

YoGoKo, enfin, qui commercialise des solutions de communication innovantes permettant au véhicule de coopérer localement avec les autres véhicules et l’infrastructure routière tout en échangeant des données via une connectivité Internet étendue et sécurisée.

 

 

 

Sur le même sujet