L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Valens étend la portée du bus PCI Express jusqu’à 15 mètres pour les besoins de l’automobile

Valens étend la portée du bus PCI Express jusqu’à 15 mètres pour les besoins de l’automobile

Publié le 17 septembre 2019 à 09:18 par Pierrick Arlot        Composant  Valens

Valens étend la portée du bus PCI Express jusqu’à 15 mètres pour les besoins de l’automobile

Développeur initial du procédé HDBaseT et spécialiste des technologies de connectivité filaire à très haut débit au sein des véhicules, la société de semi-conducteurs israélienne Valens complète son catalogue de circuits de communication automobiles avec la référence VA608A qui se distingue par sa capacité à transmettre des données jusqu’à un débit de 16 Gbit/s et à étendre nativement la portée du bus PCI Express à une quinzaine de mètres.

Le circuit VA608A est présenté également comme le premier, et pour l’instant le seul, à permettre la transmission de flux Ethernet à 2,5 Gbit/s sur une seule paire de cuivre torsadée non blindée (UTP) avec une latence quasi nulle.

Avec son dernier-né, Valens estime proposer une approche inédite pour la connectivité PCIe longue distance qui offre la possibilité aux constructeurs et équipementiers automobiles d’utiliser un vaste choix de composants existants sans avoir à reconcevoir complétement l’architecture d’un véhicule et ce pour une complexité de câblage et un coût réduits. Les cas d’usage vont de la télématique aux antennes intelligentes pour modems multiples (5G, Wi-Fi, WiGig, Bluetooth…) en passant par l’interconnexion d’unités de contrôle/commande électroniques (ECU) et le stockage partagé.

Pour l’heure, le circuit VA608A, dont la conception est censée répondre aux exigences environnementales et radioélectriques de l’automobile, est disponible sous la forme d’un Asic prototype.

L’annonce de Valens intervient quelques mois après le choix par l’alliance Mipi de la technologie de l’Israélien pour sa spécification de couche physique A-PHY pour les transmissions vidéo asymétriques à très haut débit dans l’automobile (lire notre article ici). Dans ce cadre, l’alliance Mipi présente la spécification A-PHY, dont la finalisation est prévue d’ici à la fin 2019, comme complémentaire de l’Ethernet automobile qui, à la différence des connexions asymétriques haut débit A-PHY adaptées à la transmission de signaux d’un imageur ou d’une caméra vers un afficheur ou un processeur par exemple, sert d’épine dorsale pour véhiculer de façon symétrique les données et les signaux de contrôle/commande entre différentes ECU dans l’automobile.

Sur le même sujet