L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Un seul circuit Maxim authentifie les composants automobiles pour renforcer sûreté et sécurité des véhicules

Un seul circuit Maxim authentifie les composants automobiles pour renforcer sûreté et sécurité des véhicules

Publié le 22 janvier 2021 à 11:38 par François Gauthier        Composant  Maxim

Maxim circuit d'authentification DS28E40

Afin d'améliorer la fiabilité et l'intégrité des données transitant dans les véhicules connectés et de faciliter l'authentification des composants dans les systèmes électroniques embarqués, Maxim Integrated propose un circuit d’authentification référencé DeepCover DS28E40, spécifiquement conçu pour le monde automobile et doté de la certification AEC-Q100 Classe 1 (*). Objectif : confirmer l'authenticité des composants mis en œuvre au sein de systèmes d'assistance évoluée à la conduite ADAS, de circuits de gestion de batteries pour véhicules électriques et autres systèmes électroniques. L’idée étant de garantir que seuls des composants authentiques d’origine sont bien utilisés au cœur de certains systèmes électroniques embarqués dans les automobiles, connectés aux systèmes de contrôle/commande.

Dans ce cadre, le circuit d’authentification permet aux développeurs et concepteurs d’améliorer la sûreté, la sécurité et l'intégrité des données des systèmes automobiles (afin de limiter les risques liés aux attaques malveillantes), tout en simplifiant et en accélérant le développement de code grâce au circuit d'authentification.

Cette approche vise à remplacer les solutions plus traditionnelles fondées sur des microcontrôleurs qui, bien que sécurisés, présentent selon Maxim une empreinte assez grande sur le circuit imprimé et nécessitent des équipes de développement logiciel pour créer, tester rigoureusement et déboguer le code nécessaire. Toujours selon Maxim, avec ce type de solution, plus le volume de code est important, plus le risque de bogues ou de malware susceptibles de nuire aux performances est élevé. De plus, souligne la société de semi-conducteurs, les solutions de sécurité automobile à interface I²C ou SPI disponibles sur le marché peuvent nécessiter plusieurs broches d'interface, jusqu'à cinq ou six, notamment des lignes d'alimentation et de réinitialisation qui leur sont propres. Augmenter le nombre de broches est là aussi susceptible d'accroître les coûts et de créer de nouveaux problèmes de fiabilité.

Côté technologie, le circuit DS28E40 est un authentificateur à alimentation parasite qui utilise une interface 1-Wire pour faciliter la connectivité. L'interface 1-Wire combine alimentation et communication sur une même broche et ne nécessite donc que deux interconnexions, dont la broche de masse, sur le circuit d’authentification. Il procure aux fabricants d'équipements d'origine un ensemble d'algorithmes et d'outils associés pour répondre à leurs besoins spécifiques de sécurité, notamment un chiffrement ECDSA (courbes elliptiques ECC-P256) asymétrique à clé publique/privée, la prise en charge de l'algorithme de hachage sécurisé à clé symétrique SHA-256 et le stockage sécurisé des clés ECDSA et SHA-256 dans une mémoire non volatile de 6 Ko, programmable une fois, et capable aussi de stocker des certificats numériques et des données de fabrication.

« L'authentificateur 1-Wire à alimentation parasite ouvre la voie à des terminaux automobiles sécurisables et correctement authentifiés en ajoutant juste une puce, précise Michael Haight, directeur Sécurité embarquée chez Maxim Integrated. Avec la masse, plus un contact unique pour l'alimentation et la communication, même un composant automobile passif sans électronique peut être connecté à une unité de commande électronique (ECU) en étant authentifié. »

Le DS28E40 se présente en boîtier TDFN compact de 4 x 3 mm et fonctionne dans la plage de température -40°C à +125°C.

(*) A noter que le premier circuit de cette famille DS28xxx avait été lancé en septembre 2019.

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée à la sécurité dans les systèmes embarqués : Embedded-SEC

 

Sur le même sujet