L'embarqué > Marchés > Perspective > Tiré par l’automobile, le marché du lidar va progresser en moyenne de 19% par an d’ici à 2025

Tiré par l’automobile, le marché du lidar va progresser en moyenne de 19% par an d’ici à 2025

Publié le 10 septembre 2020 à 09:12 par Pierrick Arlot        Perspective

Lidar-Yole

Selon la société d’études Yole Développement, le marché des lidars pour applications automobiles et industrielles va progresser en moyenne de 19% par an entre 2020 et 2025, passant de 1,7 milliard de dollars cette année à 3,8 milliards de dollars dans cinq ans. Une croissance qui devrait surtout profiter aux applications automobiles où les ventes de lidars devraient générer un chiffre d’affaires en croissance de 1,8 milliard de dollars entre 2019 et 2025.

Au vu des partenariats déjà signés entre constructeurs automobiles et fabricants de lidars (comme Innoviz, Velodyne LiDAR ou Luminar), Yole estime que 3,2% des voitures particulières seront dotées de ce type d’équipement d’ici à 2025. Pour la société d’études, l’impact des véhicules autonomes sur le marché des lidars devrait toutefois être plus modeste que prévu, le marché ayant de la peine à décoller. D’autant que la volonté du constructeur Tesla de mettre rapidement au point des voitures autonomes sans recourir au lidar pourrait rendre cet équipement moins vital dans les années qui viennent.

Quoi qu’il en soit, la chute des prix risque de modifier radicalement la structure du marché des lidars, assure Yole Développement. « Velodyne LiDAR a notamment annoncé son intention d’abaisser le prix moyen à l’unité aux alentours de 600 dollars d’ici à 2024, contre 17 900 dollars en 2017 », rappelle Alexis Debray, analyste technologies et marchés pour la société d’études. Et l’histoire ne s’arrête pas là. Les fabricants chinois de lidars, qui ont l’habitude de commercialiser leurs produits à des prix cinq fois inférieurs à ceux de la concurrence, généralement sous la barre des 1 000 dollars, sont en train d’augmenter leurs parts de marché et d’étendre leurs activités.

Ainsi les lidars vendus à ces prix moindres devraient pénétrer de nouvelles applications industrielles dans des domaines comme la production, la logistique ou la sécurité (au-delà des applications topographiques qui ont vu le jour dans les années 1970). Dès lors, en raison de ces coûts limités, le segment des lidars pour le marché industriel devrait connaître une croissance modérée, passant de 390 millions de dollars en 2019 à 567 millions de dollars en 2025.

Ceci dit, l’intégration en cours des lidars dans les véhicules à guidage automatique (AGV), les robots et drones de livraison ou d’inspection, les chariots élévateurs autonomes, les systèmes de gestion de circulation intelligents, les dispositifs de sécurité voire les camions autonomes et les équipements pour l’agriculture intelligente devrait faire progresser en moyenne de 31% par an les ventes en volume pour applications logistiques et industrielles entre 2020 et 2025.

   

Sur le même sujet