L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Texas Instruments fait basculer sa famille de microcontrôleurs MSP vers le 32 bits

Texas Instruments fait basculer sa famille de microcontrôleurs MSP vers le 32 bits

Publié le 25 mars 2015 à 11:09 par Pierrick Arlot        Composant  Texas Instruments

Texas Instruments fait basculer sa famille de microcontrôleurs MSP vers le 32 bits

Avec la famille de microcontrôleurs MSP432 dont les premiers modèles sont en cours d’échantillonnage, Texas Instruments fait coup double. Pour la première fois, le fabricant de semi-conducteurs introduit en effet un cœur 32 bits ARM (en l’occurrence le Cortex-M4F) dans sa célèbre gamme MSP jusqu’ici bâtie sur un cœur Risc 16 bits propriétaire. Mais, avec les MSP432, TI lance aussi des microcontrôleurs 32 bits à ultrabasse consommation qui enfoncent tous leurs concurrents à architectures Cortex-M3 ou Cortex-M4F en décrochant un score de 167,4 au banc d’essai ULPBench du consortium EEMBC.

A ce titre, les MSC432, cadencés à 48 MHz, affichent une consommation de 95 µA/MHz en mode actif et de 850 nA en veille. Des caractéristiques obtenues notamment par l’intégration d’un convertisseur DC-DC et d’un LDO sur la puce, par la présence d’un convertisseur A/N 14 bits qui ne consomme que 375 µA à la fréquence d’échantillonnage de 1 Méch./s et d’un mécanisme de rétention en mémoire RAM qui assure une alimentation dédiée à chacune des huit banques RAM embarquées (pour une consommation réduite à seulement 30 nA).

Afin de simplifier le portage du code logiciel entre microcontrôleurs 16 bits et 32 bits, la compatibilité est assurée au niveau des registres et des périphériques basse consommation entre les MSP430 et MSP432, indique par ailleurs Texas Instruments. Pouvant être alimentés sous une tension comprise entre 1,62 V et 3,7 V, les MSP432 intègrent également 256 Ko de flash (répartis en deux banques pour faciliter les opérations simultanées de lecture et écriture) et un moteur d’accélération matériel AES-256. Le support de systèmes d’exploitation temps réel comme TI-RTOS, FreeRTOS et Micrium µC/OS est d’ores et déjà assuré.

Sur le même sujet