L'embarqué > Instrumentation > Instrum. générale > Tektronix dessine des oscilloscopes mixtes à 8 voies d’entrée flexibles, analogiques ou numériques

Tektronix dessine des oscilloscopes mixtes à 8 voies d’entrée flexibles, analogiques ou numériques

Publié le 06 juin 2017 à 13:07 par François Gauthier        Instrum. générale Tektronix

Tektronix MSO 5

Numéro un mondial sur le segment des oscilloscopes, l’américain Tektronix tient à garder son rang en proposant un oscilloscope à signaux mixtes de milieu de gamme innovant, fruit de plusieurs années de R&D. En rupture par rapport aux générations précédentes, le MSO 5, c’est son nom, propose 4, 6 ou 8 voies équipées de la technologie FlexChannel, d’un très large écran tactile capacitif haute définition, d’une interface utilisateur avancée et de la possibilité, en gardant la même interface graphique, d’installer indifféremment Windows ou Linux comme système d’exploitation sur l’appareil, une première sur ce marché.

La nouvelle technologie FlexChennel du MSO 5 procure 4, 6 ou 8 voies analogiques, dotées d'une bande passante allant de 350 MHz à 2 GHz, et jusqu'à 64 voies numériques. Les modèles 6 ou 8 voies sont les plus attractifs sur de nombreux domaines applicatifs, comme la commande de moteurs, la conception d'onduleurs, l'électronique automobile, la conception d'alimentations électriques et l'analyse de la conversion de puissance où plus de 4 voies analogiques sont devenues un impératif.

De plus, la capacité de corréler plusieurs entrées analogiques et numériques est essentielle, selon Tektronix, pour obtenir une vue complète et synchrone de ce qui se passe sur les systèmes embarqués complexes et ceux de l’IoT. Sur le MSO 5, cette approche évite d’avoir à définir, en amont, des configurations fixes du nombre de voies analogiques et numériques, sans possibilité de les modifier au fur et à mesure que les besoins évoluent. Pour ce faire, Tektronix a installé par défaut, en entrée sur l’appareil, des connecteurs TekVPI+ qui acceptent toutes les sondes analogiques TekVPI de la société, mais qui, dans le même temps, lorsque la nouvelle sonde logique TLP058 est connectée, autorise la conversion de cette entrée en 8 voies numériques. L'utilisateur peut ainsi ajouter autant de sondes logiques qu’il souhaite, lui permettant d’obtenir alors de 8 à 64 voies numériques avec des signaux échantillonnés, déclenchés et enregistrés à 6,25 Géch./s de la même façon que les signaux analogiques, et en simultané.

Parallèlement, la série des MSO 5 intègre un amplificateur d’entrée de nouvelle génération qui réduit le bruit d'environ 4,5 dB par rapport aux oscilloscopes de la génération précédente, et utilise un convertisseur analogique-numérique 12 bits associé à un mode haute résolution qui offre une résolution verticale jusqu'à 16 bits. Cette combinaison de bruit faible et de convertisseurs 12 bits offre selon Tektronix une performance élevée en nombre de bits effectifs (ENOB).

Côté interface utilisateur, le MSO 5 est équipé d’un écran tactile capacitif de 15,6 pouces à haute définition (1920 x 1080 pixels), une taille inédite sur ce marché, avec une expérience proche de celle d’une tablette. Sur l’écran, les utilisateurs accèdent aux commandes directement à travers des objets affichés à l'écran plutôt que d'avoir à naviguer dans des menus arborescents. Il est aussi possible de piloter l'oscilloscope à l'aide d'une souris et des commandes conventionnelles du panneau avant.

Au-delà, les MSO 5 offrent un design compact, avec une profondeur inférieure à 20 centimètres et un panneau avant simplifié et intuitif équipé notamment de témoins lumineux colorés (des LED) indiquant les formes d'onde et les sources de déclenchement sélectionnées.

Enfin, alors qu’à l’heure actuelle chaque oscilloscope du marché est soit une plate-forme PC Windows, soit une plate forme Linux, qui présentent chacune leurs avantages et leurs inconvénients, les MSO 5 sont livrés avec l’un ou l’autre des systèmes, sans que l’interface homme-machine ni les fonctionnalités soient modifiées. L'utilisateur peut basculer entre les deux en se contentant d'ajouter ou de retirer un disque SSD sur lequel est installée une licence Windows. Lorsque le SSD est installé, l'instrument démarre sous Windows. Lorsqu'il est retiré, l'instrument démarre en tant qu'oscilloscope dédié. Indépendamment de la configuration, l'interface utilisateur de l'appareil fonctionne exactement de la même manière.

Signalons aussi que les oscilloscopes de la série MSO 5 peuvent être mis à niveau avec l’ajout d’un générateur de fonction arbitraire (AFG), d’un multimètre numérique, de sondes numériques avec une longueur d'enregistrement jusqu'à 125 Mpoints et la prise en charge de protocoles additionnels.

 

Sur le même sujet