L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > SolidRun connecte une passerelle à la version bêta de la plate-forme Google Cloud IoT Core

SolidRun connecte une passerelle à la version bêta de la plate-forme Google Cloud IoT Core

Publié le 16 janvier 2018 à 13:02 par Pierrick Arlot        Sous-système SolidRun

SolidRun
Spécialiste des modules processeurs et des calculateurs industriels pour périphérie de réseau, la société israélienne SolidRun a élaboré une passerelle qui s’avère compatible avec la version bêta du service Google Cloud IoT Core, disponible depuis octobre 2017. Cette brique, fondée sur le middleware orienté messages Cloud Pub/Sub (Publish/Subscribe), vise à simplifier la connexion sécurisée de multiples « objets » physiquement dispersés à la plate-forme en nuage de Google, à faciliter leur gestion centralisée et à donner un coup de pouce à l’élaboration d’applications riches grâce à la récupération des données émises par tous ces objets et à leur traitement par les services d’analyse de l’éditeur (dont Google Cloud Dataflow, Google Big Query et Google Cloud Machine Learning Engine).
 
Labellisée MACCHIATObin ClearCloud 8K, la passerelle de SolidRun s’architecture autour d’une puce-système SoC Armada A8040 de Marvell, elle-même bâtie sur quatre cœurs ARM Cortex-A72 cadencés à 1,6 GHz. Elle est dotée d’une mémoire DDR Dimm4 de 4 Go (16 Go en option), d’une double interface 10 Gigabit Ethernet, de ports MicroSD, SATA 3.0 (x3) et USB 3.0 et d’un emplacement PCI Express x4 3.0.
 
L’association de la passerelle MACCHIATObin ClearCloud 8K et de Google Cloud IoT Core permet aux utilisateurs de se connecter aisément et en toute sécurité à la plate-forme en nuage de Google, assure SolidRun. La solution a été développée en collaboration avec Marvell et la société Sartura, un développeur et intégrateur open source spécialisé dans les applications embarquées. « Avec la passerelle de SolidRun, les utilisateurs peuvent bénéficier d’une visibilité sur de nouvelles données et optimiser leurs opérations en temps réel », a commenté Adam Massey, directeur en charge des partenariats technologiques stratégiques pour Google Coud.

Sur le même sujet