L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Signé MultiTech, le plus petit module radio « intelligent » LTE Cat-M1 mesure 29 x 32,5 mm

Signé MultiTech, le plus petit module radio « intelligent » LTE Cat-M1 mesure 29 x 32,5 mm

Publié le 31 octobre 2017 à 07:11 par Pierrick Arlot        Sous-système MultiTech

MultiTech LTE-M

Spécialiste des équipements de communication pour le M2M et l'Internet des objets industriel, la société américaine MultiTech Systems estime aujourd’hui atteindre un record de compacité avec un module processeur qui s’avère à la fois doté de la connectivité radio LTE Cat-M1 (LTE-M) et apte à prendre en charge l’environnement logiciel ARM mbed OS.

Selon MultiTech, le module MultiConnect Dragonfly Nano offre aux développeurs les fonctionnalités d’une plate-forme de traitement programmable et la commodité d’un modem cellulaire embarqué, le tout dans un format particulièrement compact de 28,96 x 32,51 mm. « Avec ce produit, le contrôle et la prise de décision peuvent être distribués en périphérie de réseau et il est possible d’agir sur les données, sans la lourdeur qu’impose l’implémentation d’un middleware IoT et de protocoles de sécurité complexes, et d’envisager un déploiement simple et aisément échelonnable », précise Daniel Quant, vice-président en charge du management produit et du marketing stratégique chez MultiTech.

Avec la présence sur le module Dragonfly Nano d’un microcontrôleur 32 bits à cœur ARM Cortex-M4 (le STM32L471QG de STMicroelectronics en l’occurrence, équipé de 1 Mo de flash et 128 Ko de SRam), les développeurs peuvent donc charger leur application à bord et accéder à un jeu complet d’interfaces pour la connexion de capteurs et autres actifs distants (1x UART, 1x USB, 1 x SPI, 1 x I2C, jusqu’à six entrées analogiques et jusqu’à 16 E/S numériques). Le module Dragonfly Nano est par ailleurs 50% plus compact que les autres produits de la gamme de modules processeurs Dragonfly de MultiTech, mais conserve la compatibilité de brochage et la même connectique que ses aînés, assure la société américaine.

Compatible LTE Cat-M1, il est conforme à la Release 13 des spécifications 3GPP, implémente notamment les modes de réduction de la consommation eDRX (Extended Discontinuous Reception) et PSM (Power Saving Mode) et peut évoluer vers le NB-IoT, assure encore la firme américaine. Utilisable comme un module processeur cellulaire embarqué ou comme un « simple » modem cellulaire contrôlé via des commandes AT, le produit de MultiTech peut aussi être connecté via son port Micro-USB pour un temps de mise sur le marché réduit lorsque l’application nécessite simplement une connectivité cellulaire de base.

Sur le même sujet