L'embarqué > Marchés > Rachat > Siemens acquiert le britannique UltraSoC pour couvrir l’intégralité du cycle de vie des puces-systèmes SoC

Siemens acquiert le britannique UltraSoC pour couvrir l’intégralité du cycle de vie des puces-systèmes SoC

Publié le 24 juin 2020 à 12:20 par Pierrick Arlot        Rachat UltraSoC

UltraSoC Siemens

Le groupe allemand Siemens a signé un accord en vue d’acquérir la société britannique UltraSoC, qui s’est fait un nom sur le marché des IP d’instrumentation, de débogage et d’analyse de traces pour puces-systèmes, des IP qui permettent notamment d’instiller des capacités de surveillance intelligente, de cybersécurité et de sécurité fonctionnelle dans le silicium des circuits complexes de type SoC.

Siemens prévoit d'intégrer la technologie UltraSoC dans le portefeuille d’outils Xcelerator et plus particulièrement dans la suite logicielle Tessent de Mentor conçue pour le test et l’analyse de semi-conducteurs.

Avec le rachat d'UltraSoC, Siemens vise à proposer une infrastructure unifiée axée sur les données qui peut améliorer la qualité, la sécurité et la cybersécurité des produits, l’idée étant de fournir une solution complète pour l'industrie des semi-conducteurs qui permette de relever des défis comme les défauts de fabrication, les bogues logiciels et matériels, les défaillances et usures prématurées des composants, la sûreté de fonctionnement et la résistance aux attaques malveillantes.

« Avec UltraSoC, nos clients, pour la première fois, pourront accéder non seulement à des outils permettant une conception en vue du test et de l’analyse du type DFT (Design-for-Test), mais aussi à une solution complète destinée à répondre à la "conception pour la gestion du cycle de vie" des puces-systèmes, y compris la sûreté de fonctionnement, la sécurité et l'optimisation, indique Brady Benware, vice-président et directeur général de l’activité Tessent, au sein de l’entité Siemens Digital Industries Software. En s’appuyant sur une conception "augmentée" pour détecter, atténuer et éliminer les risques tout au long du cycle de vie du SoC, les utilisateurs pourront améliorer radicalement les délais de retour sur investissement, la qualité et la sécurité de leurs produits, ainsi que leur rentabilité. »

Selon le groupe allemand, la combinaison des technologies Siemens et UltraSoC pourra bénéficier à l'ensemble du cycle de vie des semi-conducteurs, y compris aux capacités structurelles, électriques et fonctionnelles des SoC. Elle devrait également apporter un plus aux offres de jumeaux numériques de Siemens, les technologies UltraSoC assurant la surveillance des puces réelles sur le terrain.

Les produits d’UltraSoC, société créée en 2005 et forte d'un effectif d'une cinquantaine de personnes, sont notamment mis en œuvre dans les secteurs de l'automobile, du calcul à hautes performances, du stockage et des semi-conducteurs. L'entreprise a récemment été sélectionnée comme participant au programme AISS (Automatic Implementation of Secure Silicon) de l'agence américaine Darpa et elle est membre du consortium Secure-CAV, un projet collaboratif qui vise à améliorer la sûreté et la sécurité des véhicules connectés et autonomes (CAV) de demain.

L'acquisition d'UltraSoC par Siemens, dont les termes n’ont pas été divulgués, devrait être finalisée au quatrième trimestre de l'exercice 2020 de Siemens.

Sur le même sujet