L'embarqué > Logiciel > Middleware > Segger compresse tout pour satisfaire les systèmes embarqués à mémoire très restreinte

Segger compresse tout pour satisfaire les systèmes embarqués à mémoire très restreinte

Publié le 28 février 2019 à 09:05 par Pierrick Arlot        Middleware Segger

Segger

[EMBEDDED WORLD] Le spécialiste allemand des outils matériels et logiciels de débogage et de programmation de cibles embarquées Segger a conçu, sous le nom d’emCompress-ToGo, un logiciel de compression et décompression en temps réel de données sans pertes taillé pour les systèmes embarqués aux ressources limitées, même ne disposant pas de mémoire RAM de travail disponible.

emCompress-ToGo s’appuie sur un nouvel algorithme développé par l’éditeur et estampillé Smashv2 qui, par rapport à son aîné Smashv1, se distingue par un meilleur taux de compression, un usage simplifié (un seul paramètre à préciser avant compression) et un code plus compact. « Avant emCompress-ToGo, la plupart des applications sur microcontrôleurs ne pouvaient pas faire appel à la compression car les algorithmes disponibles exigeaient une capacité mémoire trop élevée ou trop de ressources de calcul ; cet état de fait est terminé », assure Rainer Herbertz, ingénieur logiciel chez Segger.

Flexible, le logiciel de la société allemande peut être mis en œuvre pour différents cas d’usage, comme par exemple le stockage d’images de logiciels de bas niveau ou de bitstreams pour FPGA, une fois ceux-ci compressés pour réduire de manière significative les besoins en mémoire ROM. emCompress-ToGo peut également faciliter la mise à jour over-the-air, compresser les flux de données, et diminuer la taille des informations stockées dans les enregistreurs de données et, partant, la bande passante requise pour les transférer aux serveurs de traitement.

Selon Segger, des taux de compression importants peuvent même être atteints sur des blocs de données de petite taille. L’API associée au logiciel emCompress-ToGo est flexible, précise encore l’éditeur, et permet la compression et la décompression directement vers ou à partir de la mémoire ou via des fonctions fournies par l’application. L’outil de compression proprement dit ne requiert qu’environ 1 Ko de ROM, l’outil de décompression moitié moins. Des versions d’essai pour Windows ainsi que pour n’importe quel système cible Arm Cortex-M sont d’ores et déjà disponibles en téléchargement.

Sur le même sujet