L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Sécurité fonctionnelle : Eurotech pose le processeur Atom x6000E sur un module COM Express compatible SIL2

Sécurité fonctionnelle : Eurotech pose le processeur Atom x6000E sur un module COM Express compatible SIL2

Publié le 09 novembre 2020 à 12:43 par Pierrick Arlot        Sous-système Eurotech

Eurotech

La société Eurotech, qui fournit cartes, systèmes et plates-formes logicielles pour l’embarqué et l’Internet des objets (IoT), figure aussi au rang des premières entreprises à annoncer des modules processeurs architecturés autour de la famille de puces Atom x6000E dévoilées par Intel fin septembre.

Connus sous le nom de code Elkhart Lake, ces processeurs se distinguent par la présence d’un nouveau moteur d’exécution qui peut décharger les cœurs x86 de certaines fonctions IoT, prendre à son compte des tâches temps réel et gérer des entrées/sorties industrielles bas débit. Ce moteur, dénommé Intel PSE (Programmable Services Engine), est alimenté par un cœur de microcontrôleur Arm Cortex-M7. Sur certains modèles, Intel propose en outre sous le nom de Safety Island des mécanismes de sécurité fonctionnelle (FuSa, Functional Safety) gravées dans le silicium afin de satisfaire certaines exigences des normes CEI 61508 et ISO 13849.

Une option retenue par Eurotech pour son module processeur durci sans ventilateur CPU-161-20, conçu pour activer des applications à sûreté de fonctionnement (FuSa) en périphérie de réseau (edge). Au facteur de forme COM Express Compact type 6, ce modèle est présenté comme apte à une certification aux niveaux CEI 61508-2:2010 SIL2 et ISO 13849-1 Cat 3 PL=d.

Selon Eurotech, un cœur indépendant et spécifique au sein du processeur Atom x6000E supervise l'exécution en mode semi-lockstep des charges de travail critiques. Sur les versions quadricœurs du module CPU-161-20, les charges de travail critiques et non critiques peuvent être exécutées simultanément, via la séparation par hyperviseur des environnements FuSa et non FuSa.

Plus globalement, le module, apte à fonctionner dans une gamme de température comprise entre -40°C et +85°C, fournit jusqu'à 4 cœurs de processeur, jusqu'à 32 unités d'exécution graphique et de la mémoire RAM ECC, tout en maintenant l’enveloppe thermique à moins de 12 W. Le module CPU-161-20 exploite en outre une nouvelle capacité de la gamme Atom x6000E, à savoir le cœur indépendant qui gère un grand nombre d'interfaces industrielles natives, y compris les ports Ethernet, les convertisseurs A/N, les encodeurs en quadrature ainsi que les interfaces GPIO, UART et CAN-FD. La combinaison de ce moteur indépendant avec les technologies TSN (Time Sensitive Networking) et Intel TCC (Time Coordinated Computing) permet la mise en oeuvre d'applications temps réel « soft », indique Eurotech. TSN est une évolution de la norme Ethernet qui fournit un déterminisme temporel aux communications en réseau, tout en restant totalement compatible avec les infrastructures Ethernet existantes, et ce avec une précision de l'ordre de la microseconde.

« Les modèles CPU-161-20 reposent sur le standard COM Express très populaire, indique Giuseppe Surace, directeur produits et marketing d'Eurotech. Nous y avons ajouté des interfaces spécifiques à la sécurité fonctionnelle qui font ressortir l'ensemble des signaux nécessaires à la mise en œuvre d’équipements SIL2, ce qui doit simplifier et accélérer le développement de cartes porteuses et de systèmes complets. »

Sur le même sujet