L'embarqué > Marchés > Rachat > Seco se renforce dans le domaine des IHM en rachetant la majorité du capital du chinois Fannal

Seco se renforce dans le domaine des IHM en rachetant la majorité du capital du chinois Fannal

Publié le 26 février 2019 à 09:25 par François Gauthier        Rachat Seco

Seco Fannal

[EMBEDDED WORLD] La firme italienne Seco, fournisseur de cartes, modules et sous-systèmes pour l’embarqué, annonce le rachat pour un montant non dévoilé de la société chinoise Fannal Electronics, fondée en 2011, basée à Hangzhou et spécialisée dans la conception et la production de technologies d’écrans tactiles. Cette opération a été menée par le fonds d’actionnaires FII Tech Growth, géré par Fondo Italiano d’Investimento SGR, qui, en avril 2018, a investi 10 millions d’euros dans Seco afin d’accélérer sa croissance et son internationalisation.

Cette transaction revêt, selon les dirigeants de Seco, une valeur stratégique pour le groupe car elle renforce ses capacités en R&D et en production grâce à l’intégration de plus de 60 collaborateurs issus de Fannal et hautement spécialisés dans la conception et la fabrication de solutions d’affichage tactile personnalisées haut de gamme.

Dans cette opération, Lesen Ding, le fondateur de Fannal, gardera une part minoritaire du capital et continuera à diriger l’entreprise en occupant les fonctions de directeur général et de CEO. À la suite de cet investissement, Ivan Brambilla, directeur des ventes et des activités industrielles chez Seco, siègera au conseil d’administration de Fannal et sera responsable de son expansion commerciale sur le marché européen.

« Grâce à cette transaction, nous allons investir dans une entreprise mondiale de premier plan exerçant ses activités dans le secteur hautement spécialisé de la technologie d’affichage tactile qui devient un élément essentiel de nos systèmes, précise Massimo Mauri, directeur exécutif de Seco. Notre société prévoit des investissements lourds dans Fannal afin d’améliorer l’efficacité de sa chaîne d’approvisionnement et créer une plate-forme d’accès au marché chinois en pleine expansion. »

Créé en 1979, Seco conçoit et fabrique des systèmes intégrés (ordinateurs industriels intégrés dans une machine) et des cartes processeurs à différents formats, dont par exemple le Qseven dont la société est l’un des inventeurs. La firme italienne est aussi à l’origine de la plate-forme Udoo, un micro-ordinateur à carte unique en open source conçu pour la communauté des makers. Avec plus de 300 employés, Seco a réalisé un chiffre d’affaires supérieur à 50 millions d’euros en 2017.

Sur le même sujet