L'embarqué > Logiciel > Plate-forme > Seco propose une plate-forme complète “as-a-service” pour la gestion d’actifs industriels connectés

Seco propose une plate-forme complète “as-a-service” pour la gestion d’actifs industriels connectés

Publié le 12 mars 2020 à 09:32 par François Gauthier        Plate-forme Seco

Seco Edgehog

Sous le nom de Edgehog, le fournisseur italien de cartes et modules pour l’embarqué Seco a conçu une plate-forme IIoT (Industrial IoT) utilisable selon un modèle de type PaaS (Platform-as-a-Service). Elle a été présentée pour la première fois lors du salon Embedded World 2020. Edgehog se présente comme une solution IoT à guichet unique pour le domaine industriel grâce l’intégration d’un ensemble de briques matérielles et logicielles dont l’objectif est de dégager l’utilisateur de tâches fastidieuses dans un projet de numérisation d’une usine.

Parmi les services offerts par Edgehog, on notera notamment l'intégration et la personnalisation du matériel, les mises à jour des logiciels de bas niveau à distance over-the-air (OTA), la géolocalisation des actifs, la connectivité au cloud (via des API délivrées par Seco), le contrôle à distance des systèmes connectés, la maintenance prédictive et l'apprentissage automatique en périphérie, la sécurité et, enfin, un système d'exploitation IoT spécifique, baptisé Edgehog OS.

Cet OS, qui s’appuie sur l’environnement Yocto Linux pour les architectures Arm et x86, est pris en charge intégralement par Seco au travers de correctifs de sécurité et de mises à jour OTA incrémentielles. La firme transalpine propose également une déclinaison de ce système d’exploitation (Micro Edgehog OS) fondé cette fois-ci sur FreeRTOS pour les microcontrôleurs à cœurs Arm Cortex-M et les microcontrôleurs ESP32 (qu alimenteront la famille à venir des plates-formes IoT Sense-D01 de Seco sur laquelle nous reviendrons).

Optimisé pour les applications IIoT, en particulier celles s'appuyant sur les passerelles IoT de Seco, Edgehog OS est aussi compatible avec la technologie Docker (en tant que client léger), une application qui simplifie le processus de gestion d'applications au sein de conteneurs. Ces derniers assurent l'exécution des applications dans des processus isolés des ressources matérielles, un peu à l’instar des technologies de machines virtuelles mais avec un niveau de portabilité plus élevé. Les conteneurs Linux offrent, dans l’approche choisie par Seco, un chemin pratique pour utiliser la virtualisation sur des systèmes embarqués, sans surcharge logicielle, ni couche d'abstraction matérielle.

Pour gérer ces conteneurs compatibles Docker, la plate-forme Edgehog propose un gestionnaire adapté (Edgehog Container Manager) conçu pour déployer des applications logicielles sur un parc de cartes électroniques de manière transparente. Les conteneurs fonctionnent indépendamment du système d'exploitation Edgehog OS et peuvent être configurés pour s'exécuter en tant que systèmes prioritaires pour accéder directement au matériel et injecter du code dans un noyau Linux.

Parallèlement, Edgehog délivre un service Web pour la gestion à distance des appareils connectés (Edgehog Device Manager). En tant qu’outil de gestion des mises à jour et de l'état des appareils, il permet aux utilisateurs de visualiser et de contrôler tous les calculateurs monocartes (SBC) et les modules processeurs disséminés sur le terrain. Lorsqu'un matériel connecté ne fonctionne pas correctement, le gestionnaire affiche une alerte visuelle afin que le responsable informatique puisse agir en conséquence. Le Edgehog Device Manager intègre des fonctionnalités de gestion des mises à jour OTA, des utilisateurs, des réseaux, des applications en conteneurs, des connexions sécurisées via un tunnel SSL et propose des fonctions de vérification de l'état des appareils (en ligne/hors ligne, CPU, mémoire RAM, etc.).

Pour la partie connectivité et télémétrie, Seco a noué un partenariat avec la société Telenor Connexion qui fournit une solution fondée sur des liens radio cellulaires (2G, 3G, LTE, NB-IoT, LTE-M et 5G).

In fine, pour numériser une infrastructure industrielle en activant des appareils Linux embarqués avec des services de gestion à distance et des services IIoT, Edgehog procure aux utilisateurs un accès à des cartes électroniques, à un système d'exploitation sécurisé, à un logiciel intégré compatible Docker, à un Device Manager et à une connectivité sous la forme de services modulaires, le tout via un simple abonnement.

Sur le salon Embedded World, Seco montrait la réalité de son approche à travers une démonstration de mise à jour, via le gestionnaire de périphériques Edgehog, du système d'exploitation Edgehog OS déployé sur six cartes de Seco (les C23) architecturées chacune autour d’un processeur i.MX 6SoloX de NXP. Seco a aussi montré un exemple du fonctionnement du logiciel Docker pour des cartes C23 (avec un i.MX 6SoloX), C61 (avec un i.MX 8M Mini) et Udoo NEO (carte en open source dotée d’un processeur i.MX 6SoloX).

Sur le même sujet