L'embarqué > Normes & spécifications > Communication > Réseaux LPWAN : l’opérateur néerlandais KPN table sur la complémentarité LoRa-LTE-M

Réseaux LPWAN : l’opérateur néerlandais KPN table sur la complémentarité LoRa-LTE-M

Publié le 05 décembre 2016 à 11:55 par Pierrick Arlot        Communication

KPN

L’opérateur néerlandais KPN, qui fut l’un des tout premiers européens à disposer d’un réseau radio longue portée et basse consommation (LPWAN) compatible LoRa à couverture nationale, estime aujourd’hui être le premier opérateur du Vieux Continent à avoir testé avec succès la technologie LTE-M (également connue sous le nom de LTE Cat-M1).

Intégré en juin 2016 dans la Release 13 des spécifications 3GPP, le LTE-M est une évolution du LTE censée répondre aux besoins de communication bas débit, basse consommation et longue portée des objets connectés… avec l’avantage de pouvoir être déployé sur les infrastructures 4G existantes. Mais pour KPN, le message est clair : la technologie LTE-M est parfaitement complémentaire à son réseau LoRa ainsi qu’aux cas d’usage M2M existants déployés sur son réseau 4G (l’info-divertissement automobile par exemple).

Ainsi alors que LoRa se focalise sur les objets connectés dotés d’une autonomie de plus d’une dizaine d’années et se satisfaisant d’un débit maximum de 50 kbit/s (tout type de capteur traditionnel en l’occurrence), le LTE-M cible les applications qui nécessitent des débits jusqu’ à 1 Mbit/s et des communications fréquentes pour une autonomie de « seulement » quelques années (terminaux de paiement, compteurs d’électricité, gestion de flottes…). Du coup KPN envisage le LTE-M comme une alternative d’avenir qui s’ouvre aux cas d’usage M2M basés aujourd’hui sur la 2G ou la 3G avec des coûts de modules comparables.

L’opérateur, qui a mené ses tests LTE-M avec Ericsson et Qualcomm, espère l’arrivée en masse de modules compatibles courant 2017 sachant que d’ici à la fin de l’année prochaine, son réseau supportera cette nouvelle technologie.

Sur le même sujet