L'embarqué > Normes & spécifications > Communication > Réseaux dédiés aux objets connectés : une 3e spécification Weightless verra le jour fin 2015

Réseaux dédiés aux objets connectés : une 3e spécification Weightless verra le jour fin 2015

Publié le 19 août 2015 à 11:05 par Pierrick Arlot        Communication

Weightless-P

Mis sur pied par Accenture, ARM, Cable & Wireless, CSR (désormais aux mains de Qualcomm) et Neul (absorbé depuis par Huawei), le groupement Weightless a annoncé durant l’été l’arrivée dans ses rangs de la société franco-taiwanaise M2Communication (M2COMM) qui, dans la foulée, a pris la tête d’un groupe de travail chargé de développer d’ici à la fin 2015 une nouvelle spécification pour réseaux radio longue portée et basse consommation (LPWAN) dédiés aux marchés du M2M et de l’Internet des objets.

Ce futur standard, labellisé Weightless-P, se caractérisera par ses capacités bidirectionnelles dans les bandes 169, 433, 470-510, 780, 868, 915 et 923 MHz et par le support d’un haut niveau de qualité de service à des débits compris entre 200 bit/s et 100 kbit/s. Et ce afin de coller aux besoins des applications industrielles les plus contraignantes. Selon l’organisme Weighless, la spécification Weightless-P offrira une capacité dans le sens montant (objet vers infrastructure) plus élevée que les technologies LPWAN existantes pour des charges utiles de taille courte ou moyenne. L’organisme promet par ailleurs des consommations inférieures à 100 µW en mode veille (à comparer aux 3 mW minimum pour les meilleures technologies cellulaires) et un niveau de prix similaire à celui avancé par les solutions LPWAN existantes.

Les briques matérielles Weightless-P, dont des kits de développement, devraient être disponibles début 2016.

On rappellera que l’organisme Weighless a déjà publié deux spécifications pour communications sans fil dédiés aux marchés du M2M et de l’Internet des objets. En 2013, l’organisme avait diffusé sous le nom de Weightless-W un premier standard ouvert basé sur la technologie de Neul et mettant à profit les canaux TV laissés vacants dans le spectre UHF (les fameux « white spaces »). La spécification Weightless-N, inspirée d’une proposition de la jeune pousse britannique NWave Technologies et publiée en début d’année, définit, quant à elle, un procédé de communication radio LPWAN basé sur la modulation UNB (Ultra Narrow Band) (déjà mise à profit par le français Sigfox) et exploitant des bandes de fréquence situées sous le gigahertz. La spécification Weightless-N a notamment été retenue dans plusieurs projets de ville intelligente au Danemark.  

Sur le même sujet