L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Renesas veut faciliter la prise en main de la récupération d’énergie ambiante dans les objets connectés

Renesas veut faciliter la prise en main de la récupération d’énergie ambiante dans les objets connectés

Publié le 04 novembre 2019 à 08:04 par Pierrick Arlot        Composant  Renesas

renesas RE

Fort de l’arrivée au stade de la production en volume de ses microcontrôleurs du groupe RE01 (annoncé il y a un an et connu jusqu’alors sous le nom R7F0E, lire notre article ici), Renesas vient de lancer officiellement la famille RE qui a vocation à rassembler les gammes actuelles et futures de contrôleurs embarqués pour applications à récupération d’énergie ambiante (energy harvesting). Ces circuits sont et seront fabriqués selon la technologie de gravure SOTB (Silicon-On-Thin-Buried-oxide) du Japonais qui se caractérise par des consommations électriques en modes actif et veille particulièrement faibles, ce qui, selon Renesas, n’est pas possible simultanément  avec des microcontrôleurs « traditionnels » et évite de changer ou de recharger la batterie d’un objet connecté par un moyen conventionnel.

Parallèlement la société de semi-conducteurs lance le kit d’évaluation RE01 afin de permettre aux développeurs de démarrer rapidement des évaluations des puces RE01 dans des applications de récupération d’énergie.

Dans la pratique ce kit se compose d’une carte d’évaluation embarquant le contrôleur RE01, d’une interface avec le circuit de récupération d’énergie et d’une interface pour batterie rechargeable. On y trouve aussi une interface compatible Arduino pour y ajouter et évaluer des modules de détection et un connecteur Pmod pour l’étoffer de fonctionnalités sans fil. Le kit est par ailleurs fourni avec une carte d'extension pour afficheur LCD MIP (Memory-In-Pixel) à ultrabasse consommation, ainsi qu’avec des exemples de code et des notes d’application pouvant servir de références pour la conception de la gestion de l’alimentation, et des pilotes logiciels prenant en charge l’interface Arm CMSIS (Cortex Microcontroller Software Interface Standard).

Des exemples de code pour le convertisseur A/N à très basse consommation du contrôleur RE01, des routines de filtres numériques et FFT, des écrans LCD MIP 2D et des fonctions de démarrage sécurisé et de mise à jour sécurisée du firmware complètent l’ensemble. 

Côté développement, l’utilisateur a le choix entre l’environnement IAR Embedded Workbench for Arm d’IAR Systems (avec le compilateur à haute efficacité IAR C/C++) et l’environnement Renesas e² studio (avec le compilateur GNU gratuit).

Pour rappel le microcontrôleur RE01 s’articule autour d’un cœur Cortex-M0+ cadencé jusqu’à 64 MHz. Il est doté d’une capacité mémoire flash jusqu’à 1,5 Mo et de 256 Ko de SRam et affiche une consommation de l’ordre de 20 µA/MHz à l’état actif et seulement 150 nA en mode sommeil profond. Le RE01 peut fonctionner sous une tension aussi basse que 1,62 V et intègre aussi un circuit de contrôle de la récupération d'énergie, un convertisseur analogique-numérique 14 bits à ultrabasse consommation et un circuit pouvant faire pivoter, agrandir ou inverser des données graphiques.

A noter que Renesas compte étendre la famille RE au-delà de 2020 avec de nouveaux membres, équipés notamment de capacités mémoire plus faibles.

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée aux microcontrôleurs : Embedded-MCU https://www.linkedin.com/showcase/embedded-mcu/

Sur le même sujet