L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Renesas met un turbo aux capacités de traitement d’image de ses microprocesseurs Arm RZ/A

Renesas met un turbo aux capacités de traitement d’image de ses microprocesseurs Arm RZ/A

Publié le 09 octobre 2018 à 11:48 par Pierrick Arlot        Composant  Renesas

Renesas RZ/A2M

Renesas a commencé l’échantillonnage d’un microprocesseur à cœur Arm Cortex-A9, référencé RZ/A2M, dont les performances en traitement d’images sont dix fois supérieures à son aîné, le RZ/A1. Un gain notable dû à la présence sur la puce d’un bloc d’IP dit DRP (Dynamically Reconfigurable Processor) capable de modifier dynamiquement la configuration de sa circuiterie de traitement d'un cycle d'horloge à l'autre. Cette technologie Renesas mise au point il y a une dizaine d’années était jusqu’alors déployée uniquement dans des équipements de diffusion TV et des appareils photo numériques.

Le microcontrôleur RZ/A2M, dont la production en volume est prévue à partir du premier trimestre 2019, cible différents types d’équipements embarqués tels que les appareils électroménagers intelligents, les robots de service et les machines industrielles compactes aptes à proposer de la reconnaissance d’images via des caméras et des techniques d’intelligence artificielle (IA), tout en maintenant la consommation électrique à un niveau raisonné, indique Renesas.

L’une des ambitions du Japonais avec le RZ/A2M est en effet d’accélérer l’adoption de l’IA sur le terrain des technologies opérationnelles (OT) en permettant du traitement d’images avec des volumes de données plus importants et des performances plus élevées que ce qu’autorise la simple mesure et analyse des oscillations générées par les moteurs ou les machines. Comme le traitement des images peut être réalisé en temps réel en consommant peu d'énergie, les appareils alimentés sur batterie peuvent effectuer des tâches telles que la reconnaissance d'images en temps réel sur les signaux issus de caméras, l'authentification biométrique à partir d'empreintes digitales ou de l'iris, et la numérisation à grande vitesse à l'aide de scanners de poche. Cette approche résout plusieurs problèmes associés aux techniques reposant sur le cloud, telles que la difficulté d'obtenir des performances en temps réel, d'assurer la confidentialité et de maintenir la sécurité.

Dans le détail, le microprocesseur RZ/A2M avec bloc DRP s’ajoute à la liste des processeurs de la gamme RZ/A équipés de mémoire RAM de grande capacité (4 Mo ici pour le RZ/A2M) et adaptés aux besoins des applications dotées d’interfaces homme/machine. Le RZ/A2M y ajoute des fonctionnalités taillées pour les applications faisant usage de caméras. Il prend notamment en charge l'interface Mipi CSI-2, largement utilisée dans les appareils mobiles, et est équipé d'un DRP pour le traitement à grande vitesse des images saisies via cette interface. Renesas a par ailleurs renforcé les fonctionnalités réseau avec l’ajout de deux canaux Ethernet MAC et amélioré la sécurité avec un accélérateur cryptographique gravé sur la puce.

A noter que Renesas compte lancer au cours du second semestre 2019 un accélérateur IA doté d’un bloc DRP et censé offrir des performances de traitement de logiciels d’intelligence artificielle 100 fois supérieures à celles d’un traitement purement logiciel.

Sur le même sujet