L'embarqué > Marchés > Rachat > Rachat de Linear Technology par Analog Devices : naissance d’un géant des circuits analogiques

Rachat de Linear Technology par Analog Devices : naissance d’un géant des circuits analogiques

Publié le 16 août 2016 à 16:55 par François Gauthier        Rachat Analog Devices

Linear Analog Devices

C’est le second rachat le plus important de l’été dans le domaine des composants électroniques après celui de d’ARM par le japonais Softbank. L’américain Analog Devices a annoncé son intention de s'offrir son compatriote Linear Technology pour un montant estimé à environ 14,8 milliards de dollars (via une combinaison d’échange d'actions et de numéraires). Créant ainsi un fabricant mondial de circuits analogiques de premier rang dont le chiffre d’affaires annuel devrait atteindre 5 milliards de dollars.

La nouvelle entité, dans laquelle les actionnaires de Linear Technology détiendront environ 16% du capital, devrait permettre, selon les dires d’Analog Devices, de cibler un marché estimé à 14 milliards de dollars. Le portefeuille de la société va désormais s’étendre des convertisseurs de données (A/N et N/A) aux circuits RF et hyperfréquences (dont des systèmes à radio logicielle), en passant par les DSP, les microcontrôleurs, les processeurs audio, les technologies de réseaux de capteurs sans fil (via l'entité Dust Networks, acquise par Linear il y a quelques années), les circuits de gestion d’énergie…

Toujours selon Analog Devices, cette fusion doit permettre de dégager à terme des économies d’échelle à hauteur de quelque 150 millions de dollars par an.

Analog Devices, créé en 1965 par Ray Stata et Matthew Lorber, a réalisé en 2015 un chiffre d’affaires de 3,4 milliards de dollars. De son côté, Linear Technology, créé en 1981 par Robert H. Swanson Jr. et Robert C. Dobkin et considéré comme l'une des sociétés de semi-conducteurs les plus rentables, affichait l'année dernière un CA de 1,475 milliard de dollars pour un résultat net de 521 millions de dollars.

L'acquisition de Linear par Analog Devices s’inscrit dans un mouvement global actuel de concentration des sociétés de conception de circuits électroniques, avec notamment le rachat en 2015 de Broadcom par Avago Technologies pour la somme de 37 milliards de dollars, et celui de Freescale par NXP pour 12 milliards de dollars.

Sur le secteur des composants analogiques, le nouvel Analog Devices, fort de cette acquisition, devrait passer devant STMicroelectronics, pour devenir le concurrent direct de Texas Instruments, le numéro un mondial du créneau.

Sur le même sujet