L'embarqué > Matériel & systèmes > Objet de la semaine > Quand les trophées servent aussi à afficher les messages des réseaux sociaux !

Quand les trophées servent aussi à afficher les messages des réseaux sociaux !

Publié le 09 septembre 2016 à 08:47 par Pierrick Arlot        Objet de la semaine MicroEJ

I/O Constellation

Recevoir un trophée c’est bien, mais lire en même temps sur l’objet décerné les messages de félicitation envoyés sur Twitter, c’est quand même la classe au-dessus ! Présenté comme le premier trophée connecté, interactif et totalement personnalisable, l’I/O Constellation a été conçu par la société SN3D, créée en 2008 et basée à Saint-Herblain, près de Nantes. Il est capable d’afficher sur un petit écran tactile les messages reçus sur les réseaux sociaux lors d’un événement. Ces messages sont en fait retranscrits de façon visible par le trophée qui s’illumine à chaque message reçu. Et plus il y a de messages postés et plus le trophée s’illumine !

Spécialisé dans la conception d’objets de communication 3D, SN3D applique ce concept aussi bien au monde sportif qu’à celui de l’événementiel, de la culture ou de l’entreprise. Un premier trophée connecté a ainsi permis aux fans belges de suivre les performances de leur équipe nationale de football durant le dernier Euro.

Pour la mise au point de son produit, SN3D a mis l’accent sur l’économie d’énergie (l’objet fonctionne sur batterie) et le faible coût, mais a voulu néanmoins assurer une interface utilisateur proche de celle que connaissent les propriétaires de téléphones mobiles. Pour ce faire, la société nantaise a opté pour un microcontrôleur 32 bits à cœur ARM Cortex-M4 de faible consommation sur lequel tourne l’environnement MicroEJ de l’éditeur éponyme (lui aussi nantais). Un environnement présenté par son concepteur comme une plate-forme logicielle optimisée pour le développement, l’administration et la mise à jour de produits électroniques connectés, évolutifs et offrant, à un coût dix fois moindre, des expériences utilisateur et des services comparables à ceux connus sur les mobiles. (Lire aussi notre article sur le lancement de MicroEJ 4.0.)

En utilisant MicroEJ, SN3D a pu adopter une architecture logicielle à base de composants qui permet de développer des fonctions logicielles indépendantes du matériel. Habituellement, hardware et logiciel étant intimement liés, une modification du premier ou l’ajout d’une fonctionnalité implique la réécriture de la quasi-totalité du second. Mais la couche de virtualisation de MicroEJ OS rend possible la réutilisation de 100% du code pour un autre projet sur un processeur différent, affirme SN3D. Cette méthode faciliterait la création de produits dérivés, et assurerait une grande flexibilité à des produits comme l’IO Constellation, qui peut être totalement personnalisé en fonction des besoins du client, sans que l’ensemble de la couche logicielle n’ait besoin d’être recodée.

 

Sur le même sujet