L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Qualcomm anticipe la publication du standard IEEE 802.11ax, le futur Wi-Fi à débit quadruplé

Qualcomm anticipe la publication du standard IEEE 802.11ax, le futur Wi-Fi à débit quadruplé

Publié le 14 février 2017 à 11:18 par Pierrick Arlot        Composant  Qualcomm

Wi-Fi 802.11ax

Alors que la publication officielle du standard IEEE 802.11ax n’est attendue qu’en 2018, l’attente est telle pour la prochaine version du Wi-Fi que Qualcomm a décidé d’aller un peu plus vite que la musique. La société de semi-conducteurs compte en effet échantillonner au cours du premier semestre 2017 deux circuits présentés comme compatibles avec la future norme dont l’objectif est d’assurer un débit net moyen par utilisateur au moins quadruplé dans des environnements réseau Wi-Fi denses... par rapport aux débits soutenus aujourd’hui par les produits 802.11ac.

Dans le détail, Qualcomm, qui se targue d’être la première société à proposer des solutions 802.11ax de bout en bout, va commercialiser un SoC pour équipements d’infrastructure réseau (référencé IPQ8074) et un SoC pour terminaux utilisateurs (labellisé QCA6290). Pour assurer un débit Wi-Fi quadruplé dans des environnements électromagnétiques complexes (tout en assurant une plus grande autonomie des terminaux), les solutions 802.11ax de l’Américain sont aptes à véhiculer simultanément jusqu’à 12 flux de données (huit dans la bande des 5 GHz, quatre dans la bande des 2,4 GHz), supportent le procédé multi-antennaire et multi-utilisateur MU-Mimo 8x8 et peuvent exploiter des canaux de 80 MHz de bande passante afin de maximiser la capacité et la portée.

En outre, ajoute Qualcomm, ces solutions implémentent des technologies cellulaires éprouvées comme l’OFDMA (Orthogonal Frequency Division Multiple Access) et l’ordonnancement du trafic, connues pour garantir une meilleure efficacité spectrale, des débits utilisateur plus élevés et des performances plus régulières. Selon la société de semi-conducteurs, cette approche maîtrisée de l’allocation des ressources, associée à l’optimisation des temps de réveil, peut réduire de deux tiers la consommation électrique du Wi-Fi et, partant, allonger la durée d’autonomie sans impacter les performances.

Gravé en technologie 14 nm et bâti sur un quadruple cœur 64 bits ARM Cortex-A53, le SoC IPQ8074 embarque aussi un frontal radio 802.11ax, des blocs MAC et bande de base ainsi qu’un accélérateur réseau à double cœur. Utilisé en configuration 12x12 avec mise en œuvre du MU-Mimo dans les sens descendant et montant et exploitation de huit flux 80 MHz, ce circuit est apte à véhiculer un débit maximal cumulé de 4,8 Gbit/s, détaille Qualcomm. Le SoC QCA6290, quant à lui, supporte des configurations MU-Mimo 2x2 et peut soutenir un débit crête maximal de 1,8 Gbit/s via l’utilisation simultanée des bandes 5 GHz et 2,4 GHz (Dual Band Simultaneous) et la mise en œuvre d’une modulation 1024-QAM.

Sur le même sujet