L'embarqué > Matériel & systèmes > Connectivité > Puce-système NB-IoT et récupération d’énergie solaire font bon ménage grâce à HiSilicon et Nowi

Puce-système NB-IoT et récupération d’énergie solaire font bon ménage grâce à HiSilicon et Nowi

Publié le 27 juin 2019 à 08:33 par Pierrick Arlot        Connectivité

Puce-système NB-IoT et récupération d’énergie solaire font bon ménage grâce à HiSilicon et Nowi

La société chinoise Huawei a dévoilé une solution de communication longue portée et basse consommation NB-IoT où la mise en œuvre d’une technologie de récupération d’énergie ambiante (energy harvesting) permet d’alimenter indéfiniment – en théorie – la puce-système SoC NB-IoT et ce grâce à un circuit intégré de gestion de l'alimentation PMIC inédit et un panneau solaire associé.

Cette solution vise à éviter toute intervention manuelle sur un objet connecté (pour changer les piles par exemple) ou le recours à une alimentation électrique externe dans des applications censées être complètement autonomes durant leur durée de vie. L’alimentation est en effet souvent perçue comme une entrave dans de nombreuses applications IoT où la maintenance associée aux piles et autres batteries ainsi que le câble d’alimentation réduisent de manière significative le retour sur investissement d’un système IoT, surtout si ce dernier est installé dans des endroits très difficiles d’accès.

La solution NB-IoT de Huawei s’appuie sur une carte de développement HiSilicon Boudica V150 (HiSilicon est la filiale semi-conducteurs du groupe chinois) où l’on peut connecter de façon plug and play une variété de capteurs et de périphériques autour du SoC NB-IoT V150 et d’une circuiterie de recharge de batterie reposant sur le circuit PMIC à récupération d’énergie ambiante NW-A2.3 de la société Nowi.

Créé en 2015 et basé à Delft aux Pays-Bas, Nowi a développé une technologie innovante de récupération d’énergie lumineuse, thermique ou RF qui se distingue à la fois par sa très grande efficacité et son faible encombrement sur circuit imprimé. Cette technologie PMIC réduirait de 30 fois l’empreinte PCB par rapport à des alternatives concurrentes et éviterait le recours à de nombreux composants externes comme les inductances. Dès lors, assure la société, elle pourrait être virtuellement intégrée dans n’importe quel dispositif IoT, et même directement dans des modems RF, permettant à ces dispositifs d’être « déployés puis oubliés (Plug & Forget).

« La conception basse consommation et bas coût du SoC Boudica V150, qui associe sur une seule puce modem, radio, gestion de l’alimentation, sous-système application et cœur de sécurité spécifique, est le complément idéal de notre technologie de récupération d’énergie ambiante, indique Simon van der Jagt, le CEO de Nowi. Il est désormais même possible de récupérer suffisamment d’énergie pour des transmissions NB-IoT fréquentes avec une autonomie qui peut atteindre quinze ans. »   

Sur le même sujet