L'embarqué > Logiciel > Middleware > PrismTech amène l’analyse prédictive en bordure des réseaux de l’Internet des objets industriel

PrismTech amène l’analyse prédictive en bordure des réseaux de l’Internet des objets industriel

Publié le 02 novembre 2016 à 12:43 par Pierrick Arlot        Middleware PrismTech

Vortex Edge PMQ

Spécialiste des intergiciels de communication distribués pour l’Internet des objets industriel (IIoT), l’éditeur britannique PrismTech, désormais sous la houlette du taiwanais ADLink, promet pour début 2017 une solution d’analyse prédictive associant matériels et logiciels et destinée à se positionner en bordure de réseaux IIoT dans le cadre d’une architecture de type « edge computing ».

Selon PrismTech, de nombreux industriels ne disposent pas aujourd’hui d’une visibilité et d’une prédictibilité en temps réel sur l’état et les performances de leurs actifs. Un problème auquel la solution Vortex Edge PMQ vise justement à répondre en proposant une approche intégrée dédiée à l’optimisation des actifs physiques, des opérations et des processus de production (réduction des arrêts non planifiés, optimisation des opérations de maintenance, détection des déficiences de processus de fabrication qui peuvent affecter la qualité des produits, identification des origines des pannes matérielles, etc.).

Développé en partenariat avec ADLink et l’entité IBM Watson IoT, Vortex Edge PMQ s’appuie sur la solution d’analyse prédictive de maintenance et de qualité PMQ de la plate-forme IBM Watson IoT, sur les passerelles intelligentes et les serveurs industriels d’ADLink et sur Vortex, la plate-forme d’échanges sécurisés et interopérables de données en temps réel de PrismTech.

Dans le détail, les passerelles IoT d’ADLink, basées sur des processeurs Intel Quark, Atom ou Core, sont utilisées pour récupérer les données en temps réel auprès des actifs instrumentés, réaliser une analyse en local (pour des prises de décision en temps réel), voire les transférer au logiciel d’analyse prédictive IBM PMQ (préintégré au serveur industriel durci Seto-1000 d’ADLink, lui-même bâti sur des processeurs Intel Xeon). La plate-forme Vortex, quant à elle, fournit une connectivité de pair à pair de type DDS et permet à des données issues de multiples capteurs et obéissant à divers protocoles d’être récupérées, formatées et distribuées en temps réel au logiciel d’analyse de bordure de réseau et au serveur IBM PMQ. Selon PrismTech, la solution Vortex Edge PMQ, d’ores et déjà disponible pour un déploiement sur des projets pilotes dûment sélectionnés, serait de 30% moins chère que les approches alternatives.

 

Sur le même sujet