L'embarqué > Matériel & systèmes > Objet de la semaine > Pour faire des économies d’énergie, le bon vieux radiateur se dote d’une batterie

Pour faire des économies d’énergie, le bon vieux radiateur se dote d’une batterie

Publié le 02 décembre 2016 à 12:32 par François Gauthier        Objet de la semaine

Lancey

Consommer moins en gardant le même niveau de confort en termes de chaleur, telle est la quadrature du cercle qu’affirme avoir résolue la jeune société grenobloise Lancey avec son radiateur “intelligent”. L’idée : associer dans ledit radiateur électrique classique une batterie lithium-fer-phosphate (LFP) spécifique, pour laquelle plusieurs brevets ont été déposés. Le dispositif stocke l’énergie pendant les heures creuses, là où l’électricité n’est pas chère, et consomme cette énergie pendant les heures pleines, là où le prix du kWh grimpe allégrement. Mieux, cette batterie peut aussi stocker de l’énergie encore moins chère, produite par une source d’énergie renouvelable comme une éolienne ou des panneaux solaires.

La capacité de la batterie, de 1 kWh (la même puissance que le radiateur), permet de délivrer une à deux heures de chauffage en continu selon son utilisation. Le radiateur de Lancey qui utilise la technologie de chauffe à infrarouge est en outre doté d’un thermostat qui permet de régler à distance via un smartphone les périodes de réemploi de cette énergie récupérée. Le radiateur fonctionne également de façon autonome lorsqu’il est connecté au compteur électrique Linky.

Grâce à ses fonctions de communication, le radiateur peut donc partager ses éléments de gestion (puissance, température, vitesse de décharge de la batterie…) au sein d’un serveur proposé par Lancey, afin de mieux gérer le fonctionnement du système. Avec en appui un algorithme d’autoapprentissage capable d’optimiser automatiquement la consommation pièce par pièce.

Dans un premier temps, la société mise sur une distribution de sa technologie, qui sera industrialisée en 2017, en mode B2B (bailleurs sociaux, promoteurs…) et une levée de fonds d’une hauteur de 1,5 million d’euros est envisagée d’ici un an. Lancey compte réaliser 2 millions d'euros de chiffre d’affaires en 2017 et de 40 à 50 millions d'euros à l’horizon 2021.

 

Sur le même sujet