L'embarqué > Matériel & systèmes > Connectivité > OneWeb s’apprête à lancer une première fournée de 34 microsatellites pour sa mégaconstellation

OneWeb s’apprête à lancer une première fournée de 34 microsatellites pour sa mégaconstellation

Publié le 05 février 2020 à 12:18 par Pierrick Arlot        Connectivité

OneWeb

OneWeb, dont l’ambition est de lancer une constellation de 650 microsatellites afin d’assurer un accès Internet large bande bas coût aux zones rurales ainsi qu’aux industries ayant besoin d’une connectivité mondiale (compagnies aériennes, opérateurs de navires, etc.), doit mettre sur orbite 34 satellites demain soir 6 février à partir du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan.

« Ce lancement constituera une avancée majeure pour OneWeb et ces 34 satellites rejoindront les six opérant actuellement parfaitement en orbite, indique Jean-Marc Nasr, directeur d'Airbus Space Systems. Notre joint-venture OneWeb Satellites produit à l’heure actuelle deux satellites par jour, un peu à la manière dont Airbus fabrique des avions. » Les satellites sont en effet produits par OneWeb Satellites, la société commune d’Airbus et d’OneWeb, sur le site d’Exploration Park en Floride dont la montée en régime s’est faite courant 2019. Fabriqués à un coût présenté comme cinquante fois inférieur à celui d'un vaisseau spatial traditionnel, ils sont tous équipés de propulseurs à plasma qui doivent leur permettre d'atteindre leur position correcte en orbite basse à 1 200 km de la surface terrestre.

Après ce premier lancement depuis Baïkonour (les six premiers satellites ont été mis en orbite en 2019 à partir du centre spatial de Kourou en Guyane), OneWeb prévoit de lancer une trentaine de satellites avec des fusées Soyouz chaque mois pour étendre sa flotte initiale à plus de 650 satellites et assurer une couverture mondiale complète d’ici à 2021. Une fois placés en orbite basse, les satellites communiqueront avec la Terre dans les bandes de fréquence Ka et Ku. La bande Ka sera utilisée pour les communications avec les stations au sol (elles-mêmes connectées au Web), tandis que la bande Ku sera mise à profit pour les liaisons avec les terminaux utilisateur qui assureront la connectivité Internet aux usagers.

Sur le même sujet