L'embarqué > Normes & spécifications > Communication > Objets connectés : la spécification du langage "universel" Dotdot sur réseaux Thread est prête

Objets connectés : la spécification du langage "universel" Dotdot sur réseaux Thread est prête

Publié le 07 janvier 2019 à 11:54 par Pierrick Arlot        Communication

Dotdot over Thread

[EDITION ABONNES] L’alliance Zigbee et le Thread Group, promoteur du protocole éponyme censé faciliter l’interconnexion sécurisée d’objets divers et variés au sein d’une même habitation, estiment avoir fait franchir à l’interopérabilité IoT une étape majeure avec la disponibilité officielle de la spécification Dotdot 1.0 et la mise en place du programme de certification Dotdot over Thread.

Rappelons que c’est à l’occasion du CES 2017 que l’alliance Zigbee a annoncé Dotdot, une technologie qui tire en fait son origine de la couche applicative Zigbee et des fonctionnalités Zigbee Cluster Library et qui se veut un langage universel pour l’IoT, ouvrant la possibilité aux objets connectés d’interopérer quel que soit le type de réseau sous-jacent… Le protocole Thread, de son côté, est compatible IPv6 et repose sur les couches IEEE 802.15.4 et 6LoWPAN. Il est présenté par ses promoteurs comme idéal pour la mise en place de réseaux radio maillés basse consommation avec accès direct à Internet et au cloud pour tous les équipements compatibles.

« Depuis deux ans, de nombreuses sociétés de l’écosystème IoT ont collaboré au travers de l’alliance Zigbee sur le standard d’interopérabilité Dotdot afin qu’il puisse s’exécuter sur n’importe quel réseau, indique Tobin Richardson, président et CEO de l’organisme industriel. Forts de cette fondation solide, nous pouvons annoncer aujourd’hui que la spécification Dotdot est prête à la ratification et est accessible aux membres de l’alliance. » Parmi les sociétés à s’être fortement impliquées dans le développement de la spécification Dotdot et à vouloir faciliter le travail des fabricants de produits désireux d’implémenter Dotdot over Thread, on citera DSR, MMB Networks, NXP, Silicon Labs et Ubilogix.

Par ailleurs, un premier laboratoire de certification, TÜV Rheinland en l’occurrence, a été autorisé à effectuer dès le premier trimestre 2019 des tests de certification Dotdot et Thread, et d’autres laboratoires devraient prochainement être habilités à réaliser ce genre de procédures. Les produits qui passeront avec succès ces tests de certification recevront dans la foulée les accréditations ad hoc de la part de l’alliance Zigbee et du Thread Group, assurent les deux organismes.

Sur le même sujet