L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > NXP donne au processeur réseau ARM 64 bits l’allure d’un microcontrôleur

NXP donne au processeur réseau ARM 64 bits l’allure d’un microcontrôleur

Publié le 23 février 2016 à 08:47 par Pierrick Arlot        Composant  NXP

NXP donne au processeur réseau ARM 64 bits l’allure d’un microcontrôleur

A l’occasion d’Embedded World 2016, NXP dévoile un processeur réseau QorIQ à architecture 64 bits ARMv8 dont les dimensions (9,6 x 9,6 mm) sont plutôt typiques des microcontrôleurs. Un tour de force d’autant que le QorIQ LS1012A, c’est son nom, embarque aussi un moteur d’accélération de paquets et des fonctions de sécurité pour des performances réseau à vitesse de ligne à des niveaux de consommation de l’ordre du watt. Un record si l’on en croit NXP.

Ce processeur cible plus particulièrement les produits grand public et réseau compacts et alimentés sur batterie tels que les passerelles IoT (Internet of Things) de nouvelle génération, les plates-formes de divertissement portables ou les applications de stockage mobiles sur disques durs magnétiques pour caméras, tablettes et autres appareils rechargeables. Selon la société de semi-conducteurs, le QorIQ LS1012A est en effet le premier processeur conçu spécifiquement pour les architectures de stockage de fichiers de type objets. Des architectures mises en œuvre dans des disques durs HDD « intelligents » qui sont directement connectés au réseau Ethernet d’un centre de données. Dès lors, le dernier-né des QorIQ de NXP serait suffisamment petit pour être porté tel quel sur le circuit imprimé d’un disque dur, ouvrant ainsi la voie aux « disques durs Ethernet » occupant le même encombrement que les disques durs magnétiques actuels.

Dans le détail, le processeur LS1012A associe un cœur ARM Cortex-A53 éco-efficace à un cryptoaccélérateur de paquets à 2 Gbit/s et à un jeu de périphériques haut débit (double Ethernet à 2,5 Gbit/s, PCIe, SATA 3, USB 3.0 avec couche PHY intégrée, etc.). Selon le fabricant de semi-conducteurs, c’est aujourd’hui le seul processeur 64 bits à afficher une consommation de 1 W et à combiner un jeu aussi étoffé de périphériques à haut débit sur un seul SoC. Son packaging innovant lui permet en outre d’être routé sur des circuits imprimés bas coût de seulement quatre couches.

Sur le même sujet