L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > NXP dévoile la feuille de route 2017 de ses microcontrôleurs ARM de la gamme LPC

NXP dévoile la feuille de route 2017 de ses microcontrôleurs ARM de la gamme LPC

Publié le 09 janvier 2017 à 11:44 par Pierrick Arlot        Composant  NXP

NXP-LPC

Fort de plus d’un milliard de microcontrôleurs à cœur ARM 32 bits commercialisés à ce jour dans les secteurs de l’électronique grand public et de l’industriel, NXP, renforcé de l’héritage des Kinetis depuis l’acquisition de Freescale, ne compte pas laisser tomber sa plate-forme « historique » LPC. Bien au contraire. A l’occasion du CES 2017 qui s’est tenu début janvier, le fabricant de semi-conducteurs a levé le voile sur sa feuille de route 2017 qui va renforcer les familles LPC800 et LPC54000 de cinq nouveaux modèles.

Ainsi, selon NXP, la famille LPC800 d’entrée de gamme s’enrichira de trois modèles à cœur Cortex-M0+ (LPC84x, LPC802, LPC804) positionnés pour remplacer avantageusement les microcontrôleurs 8 bits et caractérisés par des capacités mémoire additionnelles et des niveaux d’intégration plus élevés. Conçue pour offrir un bon consensus entre performances et échelonnabilité et reprenant les principales fonctionnalités du microcontrôleur LPC1768 à cœur Cortex-M3, la famille LPC54000 à cœur Cortex-M4 sera étoffée, quant à elle, de deux nouveaux modèles cette année.

Référencé LPC546xx, le premier, dont la disponibilité en volume est prévue dès le mois de mars, se distinguera par une fréquence d’horloge variable dynamiquement jusqu’à 180 MHz, la présence de 21 interfaces de communication (Ethernet, USB avec émetteur/récepteur intégré, SDIO, carte à puce, etc.) et le support de deux contrôleurs CAN FD. On y trouvera aussi jusqu’à 512 Ko de flash, jusqu’à 200 Ko de RAM, un contrôleur d’affichage graphique 1027x768, une interface pour mémoire Quad SPI et des périphériques optimisés pour les applications audio (à l’instar d’un convertisseur PDM-PCM pour la reconnaissance vocale).

 

Sur le même sujet