L'embarqué > Matériel & systèmes > Connectivité > Nouveau record pour une transmission de données sans fil LoRaWAN : 832 km !

Nouveau record pour une transmission de données sans fil LoRaWAN : 832 km !

Publié le 27 avril 2020 à 12:35 par Pierrick Arlot        Connectivité

Nouveau record pour une transmission de données sans fil LoRaWAN : 832 km !

[EDITION ABONNES] Au cours des cinq dernières années, le record du monde de la distance maximale qu'un paquet de données LoRaWAN peut parcourir a été battu plusieurs fois. Il vient d’être pulvérisé avec une distance de 832 kilomètres, soit 66 kilomètres que la marque précédente de 766 km. Le nouveau record du monde a été établi le jeudi 16 avril dernier par Thomas Telkamp, le directeur technique et cofondateur de la société Lacuna Space, et présenté en direct lors de la manifestation virtuelle The Things Conference.

Pour rappel, Lacuna Space compte déployer d’ici à la fin 2022 une constellation de 36 satellites de type CubeSat placés en orbite basse à environ 500 km de la Terre et capables de réceptionner des messages émis par des capteurs installés au sol et communiquant selon le protocole LoRaWAN (lire notre article ici).

La tentative de record menée avec succès par Thomas Telkamp s’est appuyée sur un ballon de haute altitude gonflé à l’hélium et équipé d’un capteur LoRaWAN. Le ballon a été lancé sur un champ près d'Utrecht aux Pays-Bas et il s'est ensuite déplacé vers l'est en direction de l'Allemagne où il a volé sur environ 200 km pendant près de quatre heures et demie.

Le signal émis par le dispositif test de Lacuna Space alimenté par une batterie a d’abord été capté à 775 km par une passerelle Kerlink du réseau LoRaWAN de The Things Network installée à Grenoble. Une passerelle qui avait été déployée dans le cadre du projet de station de ski intelligente Wise-IoT. Mais alors que le ballon était à 38 kilomètres d’altitude et qu’il amorçait sa descente, un paquet LoRaWAN a pu être capté par une autre passerelle située, elle, à 832 km et installée sur une tour de communication de l’opérateur télécoms tchèque CRA, située au sommet de la montagne Radhošť près de la frontière avec la Slovaquie (photo en en-tête).

Selon The Things Network, une telle distance a pu être atteinte en raison de la formation de conduits d’évaporation dans l’atmosphère. Ce phénomène de « ducting » courbe en fait les signaux radio qui traversent des milieux dont l’indice de réfraction change ou évolue.

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée aux réseaux LPWAN : Embedded-LPWAN

 

Sur le même sujet