L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Microcontrôleurs sans fil à 2,4 GHz : Silicon Labs parie sur le "multiprotocole"

Microcontrôleurs sans fil à 2,4 GHz : Silicon Labs parie sur le "multiprotocole"

Publié le 29 février 2016 à 12:25 par Pierrick Arlot        Composant  Silicon Labs

Wireless Gecko

Alors que des sociétés comme NXP ou Texas Instruments (entre autres) occupent déjà le terrain des microcontrôleurs 32 bits avec interface sans fil 2,4 GHz intégrée, Silicon Labs a profité du salon Embedded World 2016 qui s’est tenu fin février pour dévoiler son offre en la matière. Baptisé Wireless Gecko, le portefeuille de SoC radio de la société de semi-conducteurs, qui bénéficie des techniques d’écoefficacité des microcontrôleurs 32 bits EFM32 Gecko de l’Américain (issus du norvégien Energy Micro acquis en 2013) est bâti autour d’un cœur ARM Cortex-M4F, d’interfaces sans fil sub-GHz et 2,4 GHz et d’un moteur de cryptographie.

Mais Silicon Labs insiste plus particulièrement sur une caractéristique de son offre, essentielle à ses yeux au vu des nombreux cas d’usage de l’Internet des objets : le support de multiples protocoles. Dans la pratique, les Wireless Gecko se déclinent en trois familles, les Mighty Gecko, les Blue Gecko et les Flex Gecko. Les premiers se distinguent par leur capacité à traiter, éventuellement simultanément, les protocoles pour réseaux radio maillés 802.15.4 ZigBee et Thread, le protocole Bluetooth Smart ainsi que des protocoles propriétaires (notamment dans les gammes de fréquence situées sous le gigahertz).

Les Blue Gecko, comme leur nom l’indique, supportent à la fois la spécification Bluetooth Smart (y compris la récente version 4.2) ainsi que les protocoles propriétaires, tandis que les Flex Gecko « se limitent » aux options propriétaires utilisées dans des applications diverses et variées (liaisons M2M, bâtiment intelligent, étiquettes électroniques, etc.). Avec en sus une couche logicielle intuitive dénommée Rail (Radio Abstraction and Interface Layer) destinée à simplifier le développement du sous-système radio.

Compatibles broche à broche, tous les SoC Wireless Gecko, qui affichent une consommation en mode actif de l’ordre de 63 µA/MHz et intègrent jusqu’à 256 Ko de flash et jusqu’à 32 Ko de RAM, embarquent également un amplificateur de puissance programmable par logiciel ainsi qu’un balun 2,4 GHz pour une puissance à l’émission qui peut varier de -30 dBm à +19,5 dBm. Accompagnés de kits de démarrage, les circuits de Silicon Labs, dont la production en volume est prévue pour le second trimestre 2016, sont utilisables avec la plate-forme de développement Simplicity Studio, qui permet la mise au point en parallèle du code pour le cœur de microcontrôleur et pour la partie RF.

On se souviendra que, lors d’Embedded World 2015, Silicon Labs avait lancé, sous la référence EZR32, ses premiers microcontrôleurs 32 bits équipés d’une interface radio sub-GHz. Des circuits qui venaient compléter dans la gamme de microcontrôleurs sans fil de l’Américain les modèles 8 bits Si106x/8x et les puces ZigBee de la famille Ember EM35x, EM358x and EM359x (Ember est le nom d’une société acquise par Silicon Labs en 2012).

 

 

Sur le même sujet