L'embarqué > Marchés > Rachat > Microchip met la main sur Microsemi en déboursant 8,35 milliards de dollars

Microchip met la main sur Microsemi en déboursant 8,35 milliards de dollars

Publié le 02 mars 2018 à 09:33 par Pierrick Arlot        Rachat Microchip

Microchip-Microsemi

Après plusieurs jours de rumeurs ayant notamment parcouru les allées du salon Embedded Word qui s’est tenu cette semaine à Nuremberg (Allemagne), c’est finalement hier 1er mars que le fabricant américain de semi-conducteurs Microchip a annoncé la signature d’un accord définitif pour le rachat de son compatriote Microsemi.

Issu en 1989 d’une division de General Instrument et internationalement reconnu pour sa famille de microcontrôleurs PIC, Microchip, qui dispose aussi à son catalogue d’une large gamme de mémoires flash et de composants analogiques et mixtes, s’était déjà distingué en 2016 par l’acquisition d’Atmel (et de ses microcontrôleurs à cœur AVR et ARM). En mettant la main sur Microsemi pour une somme d’environ 8,32 milliards de dollars payés en numéraire (ce qui valorise Microsemi à 10,15 M$), la société américaine, qui s’est hissée en 2016 au 3e rang du marché des microcontrôleurs derrière Renesas et NXP et qui a réalisé un chiffre d’affaires de 3,41 milliards de dollars lors de son année fiscale 2017 (pour un bénéfice net de 171 M$), va récupérer un catalogue touffu constitué de composants analogiques, de circuits intégrés mixtes et RF, de technologies temps-fréquence, de puces-systèmes SoC personnalisables, de FPGA et de sous-systèmes afférents.

Créé sous le nom de Microsemiconductor en 1960, Microsemi s'est en effet constitué au fil de nombreuses acquisitions. Repreneur en 2010 d'Actel, un spécialiste des composants logiques programmables, Microsemi s'est offert le canadien Zarlink Semiconductor en 2011, puis a racheté les activités de Maxim liées aux circuits de génération et de synchronisation d'horloge en 2012, le spécialiste des technologies temps-fréquence Symmetricom en 2013 et le fournisseur de circuits Ethernet pour réseaux télécoms Vitesse Semiconductor en 2015. Sa dernière acquisition majeure est celle en 2016 de PMC-Sierra, fournisseur de semi-conducteurs et de logiciels embarqués présents sur les marchés des réseaux de stockage, des réseaux de communication optiques et des infrastructures mobiles.

Microsemi a réalisé un chiffre d’affaires de 1,8 milliard de dollars lors de son année fiscale 2017 pour un bénéfice net de 176,3 millions de dollars. Son  rachat devrait permettre à Microchip d’élargir considérablement sa présence sur les marchés des centres de données, des communications, de la Défense et de l’aérospatial, là où Microsemi réalise 80% de son CA. L’acquisition, approuvée unanimement par les comités directoriaux des deux sociétés, devrait être bouclée définitivement d’ici à la fin juin 2018 et devrait permettre à Microchip d’augmenter son CA global de 300 millions de dollars supplémentaires dès 2021 grâce aux effets de synergie.  

Sur le même sujet