L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Microchip combine reconnaissance de geste et toucher tactile sur un seul module

Microchip combine reconnaissance de geste et toucher tactile sur un seul module

Publié le 19 janvier 2016 à 12:40 par François Gauthier        Sous-système Microchip

Microchip combine reconnaissance de geste et toucher tactile sur un seul module

Grace à une collaboration technologique étroite avec son compatriote Silicon Integrated Systems, spécialiste en intégration de composants électroniques, l’américain Microchip Technology, fournisseur de microcontrôleurs et de circuits analogiques, propose un module original qui permet de gérer sur un écran, à la fois la reconnaissance de geste et le toucher tactile multipoint, i.e. la reconnaissance de plusieurs points de contact simultanés et multiples sur un écran capacitif. Objectif de ce module : faciliter et raccourcir les temps de développement d’équipements (téléviseurs, afficheurs muraux connectés, systèmes dotés d’un écran intelligent à l’instar de robots domestiques, ...) qui accueillent cette double voie d’interfaçage naturelle avec un écran.

Le module de Silicon Integrated Systems intègre en particulier la technologie GestIC de Microchip, lancée récemment sur le marché via le circuit MGC3130 de la société. Cette technologie de reconnaissance gestuelle 3D, basée sur l’analyse de la perturbation d’un champ électrique émis à proximité de l’écran, est capable à une distance de 20 cm d’interpréter les mouvements de la main devant l’écran : avance/recul, rotation, symboles appris…. Dans le module de SiS, elle est combinée à un contrôleur de gestion d’écran capacitif doté d’une technologie de reconnaissance multipoint (contrôleur PCAP,  Projected Capacitive Touch Pad) conçu par Microchip. Les modules de SiS sont ainsi les premiers au monde, selon Microchip, à intégrer directement ces deux méthodes pour n’importe quel écran.   

« Grâce à ce partenariat avec Silicon Integrated, nous allons cibler les marchés intéressés par une interaction 3D d’un utilisateur avec un écran, par exemple dans l’automobile, l’industriel, les objets connectés ou le médical », commente Roland Aubauer, directeur des technologies d’IHM de Microchip.

 

 

 

 

Sur le même sujet