L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Maxim pousse l’autonomie des dispositifs électroniques portés sur soi grâce à l’énergie solaire

Maxim pousse l’autonomie des dispositifs électroniques portés sur soi grâce à l’énergie solaire

Publié le 13 janvier 2021 à 11:23 par François Gauthier        Composant  Maxim

Maxim circuit énergie solaire MAX20361

Les concepteurs de dispositifs IoT très compacts, notamment les produits portés sur soi tels que montres, bracelets et autres boîtiers de suivi de paramètres physiologiques, peuvent désormais augmenter l'autonomie de ces systèmes grâce à un circuit de récupération de l’énergie solaire mono ou multicellule mis au point par Maxim. Celui-ci, référencé MAX20361, est doté d’une fonction dite MPTT (Maximum Power Point Tracking, ou poursuite de puissance maximum), associée à une jauge de récupération d'énergie intégrée qui fournit des informations en temps réel sur le rendement. L'ensemble, développé par la société, est conçu pour améliorer le rendement global d’un système, en ouvrant la voie à une recharge optimisée des dispositifs à fortes contraintes d'encombrement, en plein essor à l’heure actuelle (*).

« Ce circuit offre la possibilité d'utiliser une source d'énergie additionnelle pour charger en continu la batterie d'un appareil, précise Frank Dowling, directeur de la division Industrie et Santé de Maxim Integrated. A titre d’exemple, si l'on peut récupérer ne serait-ce que 30 mW d'énergie solaire par jour sur un système équipé d'une batterie de 300 mAh lui permettant de fonctionner normalement pendant trois semaines, on peut prolonger cette durée de plus de 50%. »

Pour évaluer ce circuit de petite taille (1,63 x 1,23 mm dans un boîtier WLP à 12 billes de connexion), Maxim propose d’ores et déjà une carte dotée d’un connecteur Pmod (kit d'évaluation MAX20361) qui comprend une source de courant réglable intégrée et une cellule solaire monocristalline pour générer un courant d'entrée vers le circuit intégré. Le kit dispose également d'un supercondensateur et d'une charge de résistance pour évaluer le chargeur intégré et un circuit de surveillance du courant de charge pour une détection pratique du courant de sortie.

(*) Selon IDTechEx Research, les ventes des produits dits “wearables” devraient connaître un taux de croissance annuel moyen (TCAC) de 15% au cours des quatre années à venir.

 

Sur le même sujet