L'embarqué > Logiciel > Développement > Marvell s’attaque au prototypage rapide de passerelles IoT compatibles Brillo et Weave

Marvell s’attaque au prototypage rapide de passerelles IoT compatibles Brillo et Weave

Publié le 05 novembre 2015 à 07:43 par Pierrick Arlot        Développement Marvell

Brillo Weave

Sous le nom d’Andromeda Box, le fabricant de semi-conducteurs Marvell lance en ce mois de novembre une carte de développement à haut degré d’intégration destiné au prototypage rapide d'équipements connectés et de passerelles de l’Internet des objets, compatibles avec le système d’exploitation Brillo de Google et le middleware de communication Weave de Nest, filiale de l’éditeur américain.

Dérivé d’Android, l’environnement Brillo est, selon Google, réservé à ceux qui conçoivent des objets et équipements connectés ; il est destiné à rendre ces derniers aisément configurables et capables de coopérer entre eux et avec un smartphone en toute sécurité, localement ou au travers du cloud. Le middleware Weave, qui s’intègre sans couture avec Brillo, est quant à lui conçu pour simplifier la communication directe entre deux produits dédiés à la maison connectée, y compris évidemment avec les propres productions de Nest Labs (thermostats, détecteurs de fumée, caméras de surveillance).

La première déclinaison de la plate-forme de développement Andromeda Box de Marvell, l’Andromeda Box Edge, s’architecture autour du circuit intégré de type SoC IAP140 à quatre cœurs ARM Cortex-A53 et de sous-systèmes de connectivité Wi-Fi, Bluetooth et 802.15.4 de la société. Elle cible les équipements intelligents connectés et sera suivie d’un autre modèle, l’Andromeda Box Connect, plus particulièrement adapté aux passerelles IoT. Cette dernière plate-forme s’articulera autour d’un SoC Armada 395 à double cœur ARM Cortex-A9 avec interfaces SATA intégrées et de connexions Wi-Fi, Bluetooth, 802.15.4 et Ethernet à 2,5 Gbit/s (pour la connexion aux services dans le cloud).

On se souviendra qu’à l’annonce de la disponibilité d'une version préliminaire de Brillo OS pour les développeurs, Intel, Imagination Technologies et Freescale avaient dévoilé leur intention de proposer, eux aussi, des cartes de développement ad hoc.  

Sur le même sujet